J’ai testé les jus détox DAGO LIFE

Bonjour !

Si vous suivez un peu mon blog et mon cheminement santé depuis 2011, vous savez certainement que je crois fortement aux vertus des jus de légumes. J’en ai déjà parlé : pour moi, c’est une cure de jus en avril 2012, qui m’a permis d’avoir une première amélioration très nette dans mon état de santé et qui m’a mis le pied à l’étrier de la piste alimentaire.

Mais je sais aussi que tout le monde n’est pas forcément équipé pour introduire les jus dans son alimentation quotidienne et ainsi profiter de leurs bienfaits sur la santé.
Moi-même, je ne suis pas suffisamment assidue. Je possède un extracteur de jus,  et pourtant, j’ai parfois (souvent ?) la flemme de faire des jus. L’autre problème que je rencontre est le manque d’idées pour les recettes. Et, pour compliquer encore les choses, je suis assez difficile : je n’aime pas le céleri, je n’aime pas le concombre en jus, je ne suis pas fan de fenouil et j’avoue que je ne suis pas très téméraire lorsqu’il s’agit d’intégrer de nouveaux ingrédients dans mes jus !

Si je voulais vraiment me trouver des excuses (nooon, ce n’est vraiment pas mon genre !!), je rajouterais aussi que dans ma campagne, je suis un peu ravitaillée par les corbeaux, comme on dit. Pas un magasin bio en-deça de 25 km et, bien souvent, je suis déçue par le choix et la fraîcheur de certains légumes vendus.

Bref, je me régale avec de l’ananas/pomme/betterave ou du pomme/carotte, mais bien que convaincue des vertus des jus verts, je tourne essentiellement au jus ananas/pomme/épinards ou pomme/carotte/chou kale. J’essaie de mettre de plus en plus d’épinards, je tente parfois le céleri branche mais comme je sais que j’en gâche à chaque fois, ça ne m’incite pas à en acheter de nouveau.

La vérité c’est que, pendant de longues périodes dans l’année, je ne consomme plus du tout de jus frais.

C’est vraiment dommage, étant donné les bienfaits que j’en avais retirés quand j’en consommais régulièrement et que mon alimentation comportait une large part de végétaux crus.

 

MA RELÂCHE PROGRESSIVE SUR LE PLAN ALIMENTAIRE

C’est fin 2014 que j’ai commencé à reprendre davantage de libertés avec mon hygiène alimentaire. De plus en plus souvent. Des écarts réguliers de gluten, puis de lait (par le biais du sacro-saint chocolat). Rien de bien grave, surtout que tout ce que j’avais entrepris, parallèlement à l’alimentation, portait aussi ses fruits. J’allais mieux et cela me confortait dans ma conviction que l’alimentation n’était pas TOUT. Et cela m’arrangeait bien de le penser, il faut bien l’avouer, car modifier profondément son alimentation demande des efforts et de la motivation, au début. Cette motivation qui m’habitait fortement quand j’étais très mal en point, s’est malheureusement un peu émoussée quand mes symptômes se sont améliorés. Forcément, j’étais moins prête à faire des efforts. C’est là que le relâchement se fait sentir, en général. Du coup, je me suis autorisée les écarts.

Forte de cette amélioration de ma santé, j’en ai également trop fait sur le plan physique. J’en avais parlé dans un article mentionnant ma seule et unique rechute myasthénique.

Début 2015, j’ai commencé à faire des crises d’angoisse pendant plusieurs mois, et ce stress m’a fait reprendre du poids. Poids que je peine à reperdre et qui, je pense, m’a aidée à perdre ma motivation concernant l’alimentation. Ma peau est aussi moins lumineuse et mon visage plus bouffi, depuis que je remange davantage de cuit (même si je consomme toujours essentiellement végétal) et que j’ai, pour ainsi dire, abandonné les jus. « Pour ainsi dire » car, en réalité, un sursaut de motivation me fait les reprendre régulièrement mais pour peu de temps. Par flemme, par manque de temps et pour toutes les bonnes raisons que j’ai déjà évoquées plus haut.

 

DAGO LIFE, L’ESSENTIEL EN BOUTEILLE

Mon rêve ? Oh, mais que quelqu’un me fasse mes jus chaque matin, sans que je n’aie rien à faire, sans que j’aie à réfléchir à ce que je vais mettre dedans, sans que j’aie à nettoyer ensuite alors que j’aimerais consacrer mon temps et mon énergie à des projets constructifs !
Avec des jus tout faits, on peut profiter d’une recette déjà éprouvée, d’une quantité parfaite sans se dire que l’on va devoir boire un litre de ce jus infecte que l’on vient d’inventer lol

J’ai donc voulu goûter les jus DAGO LIFE, réalisés avec des fruits et légumes bio et, bien évidemment, pressés à froid. Ce dernier critère est indispensable afin que les nutriments et enzymes présents dans les fruits et légumes soient préservés.

DAGO LIFE, c’est tout d’abord un projet qui m’a plu : l’histoire de Viéra et Stéphane qui ont eux-mêmes découvert, il y a quelques années, les effets bénéfiques d’une consommation régulière de jus… sur leur propre état de santé, bien sûr, mais aussi sur celui de leur fille, à qui il avait été détecté un trouble autistique.

De leur propre aveu, les jus ont changé leur vie et, surtout, leur manière de s’alimenter ! Désireux d’aider d’autres personnes à mieux manger et à intégrer dans leur alimentation un maximum d’aliments frais, naturels, sans additifs, conservateurs ni sucres ajoutés, Stéphane et Viéra ont donc lancé DAGO LIFE en 2018.

 

 

Il y a plusieurs façons de consommer des jus :

  • en début de journée ou avant un repas, pour consommer sa ration de végétaux crus
  • en remplacement d’un repas, parce que vous êtes pressée ou à l’extérieur, ou tout simplement pour alléger votre digestion
  • en cure, en ne consommant plus aucun aliment solide pendant plusieurs jours voire semaines.

Dans le cadre d’une alimentation vivante, l’intérêt de leurs jus, outre une extraction lente et à froid, c’est le fait qu’ils ne subissent aucune transformation, aucun chauffage, aucune pasteurisation. Parce que des jus, on peut en trouver en grandes surfaces. On peut même en trouver en magasin bio, de la marque Biotta, n’ayant subi qu’une flash pasteurisation. Mais cela ne vaudra JAMAIS un bon jus fraîchement pressé !

Avec des jus comme ceux que propose Dago Life, c’est bien simple, il n’y a plus qu’à les consommer ! Si vous êtes comme moi, incapable de vous consacrer à des projets prenants, TOUT EN PRENANT SOIN DE VOTRE ALIMENTATION, c’est une solution bien pratique.

En plus, chez Dago Life, il y a toute une éthique Eco-responsable, ce qui ne gâche rien. Les jus sont pressés à la demande et envoyés dans la journée, dans un emballage isotherm. Ils sont livrés par Chronofresh, c’est-à-dire qu’ils restent au froid pendant tout l’acheminement et la livraison. Les jus sont ensuite à consommer dans les cinq jours (et dans les 12 heures après ouverture). Eh oui, c’est la contrepartie d’avoir des jus sans aucun conservateur !

J’ai testé les bouteilles de 250 ml mais elles existent aussi en 500 ml, pour les cures détox.

MON AVIS SUR LES JUS DAGO LIFE

Sur les 11 variétés proposées, j’en ai testées 8 :

Le BETTY-BOOP, à base de betterave, carotte, pomme, citron et gingembre.

Le SWEET & SPICY TIME, à base de pomme, carotte, clémentine, citron et gingembre.

Le HAPPY GREEN, à base de pomme, épinard, concombre, kiwi et spiruline.

Le PIN UP GREEN, à base de fenouil, épinard, pomme, brocoli, pomme et ananas.

Le SWEET CAYENNE, à base de pomme, citron, curcuma et piment de cayenne.

Le JC GREEN, à base de pomme, céleri, concombre, chou kale, citron et gingembre.

Le HOT NIGHT, un « lait » à base d’amande, eau, datte Medjool, cacao cru, maca et cannelle.

Le AMANDULA VANILLE, un « lait » à base d’amande, eau, datte Medjool, sel rose l’Himalaya et vanille de Madagascar.

Alors, c’est vrai, je savais d’avance que je n’aimais pas certains goûts mais j’ai pensé que c’était l’occasion de sortir un peu de ma zone de confort et, surtout, de tester de nouvelles combinaisons qui, je le savais, peuvent être parfois surprenantes. Au fil de mes expérimentations personnelles, j’avais par exemple appris que la pomme granny permettait de masquer un peu le goût du céleri branche.

J’ai donc reçu des jus contenant du céleri, du chou kale, du fenouil, du concombre. Il n’y avait plus qu’à goûter ! (Vous pourrez d’ailleurs vous moquer de la prudence avec laquelle j’avale ma première gorgée de chaque jus, dans mon dernier vlog, sur la chaîne youtube lol) mais, au final, c’est une agréable surprise ! Dans l’ensemble, j’ai vraiment bien aimé. Bon, je l’avoue, j’ai encore du mal avec le gingembre, aussi… C’est un de ces aliments que je n’avais encore jamais osé mettre dans mes jus (enfin si, une seule fois, un énooorme morceau qui a donné à mon jus un goût de savon… Je ne lui ai jamais redonné sa chance hihi)

C’est aussi pour pouvoir vous donner un avis plus objectif que celui d’une nana-hyper-difficile, que j’ai fait goûter à d’autres personnes dont mon chéri, à chaque fois que j’ouvrais une nouvelle bouteille. Il a tout approuvé et validé !

Mon préféré est sans conteste le Happy Green, suivi de très près par le Sweey Cayenne et le Amandula Vanille. C’est mon top 3 ! Le Sweet cayenne a le goût de la crème citron de la tarte au citron meringuée, je trouve…

A l’inverse, j’ai eu plus de mal avec le JC Green (à cause du céleri, toujours lui lol) mais je suis sûre que je pourrais m’y faire, à force d’en consommer. Il y a encore dix ans, je n’aurais jamais pensé être capable d’avaler du jus d’épinards ! Et pourtant, j’ai régulièrement augmenté la quantité dans mes jus verts, depuis 2012.

Non vraiment, moi, j’adorerais être livrée toutes les semaines de mes petits jus quotidiens 😉 Ce qui serait même génial, ce serait de pouvoir choisir des jus en fonction de mes goûts personnels.

Alors, oui, bien sûr, c’est un budget ! Pour parler argent, une box de 8 jus de 250 ml revient à une bonne cinquantaine d’euros, hors frais de livraison.

Mais je pense que ce qu’il faut se dire c’est qu’à ce prix-là, vous avez :

  • quelqu’un qui fait les courses pour vous chez des producteurs locaux,
  • qui élabore les recettes pour vous, avec des fruits et légumes sélectionnés en fonction de leur qualité nutritionnelle
  • qui les presse, qui les met en bouteille…
  • qui vous les apporte à domicile,
  • et qui fait tout le nettoyage derrière, sans vous laisser le fouillis dans votre cuisine lol

Si vous aviez envie de tenter l’aventure et tester ce genre de jus, que ce soit pour faire vos premiers pas avec les jus ou pour ne pas avoir à les faire vous-même, je vous mets les liens en bas d’article.

J’ai également vu que, sur leur compte instagram, ils organisaient un concours jusqu’au samedi 10 novembre 2018, pour tenter de gagner une box rainbow life, c’est-à-dire composée d’un Happy Green, d’un Sweet cayenne, d’un Sweet & spicy time et d’un Betty Boop.

 

Pour retrouver Dago Life :

Leur site web : www.dagolife.fr
Leur compte instagram : www.instagram.com/dagolife.fr
Leur page Facebook : www.facebook.com/dagolife.fr

Une pensée sur “J’ai testé les jus détox DAGO LIFE

  • 9 novembre 2018 à 8 h 08 min
    Permalink

    Merci nathalie, c’est très tentant ! J’aimerais bien perdre du poids et retrouver une belle peau. Avec les médicaments, je trouve que j’ai le teint brouillé.
    Bisous
    Maria

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *