STOP à la malédiction des résolutions du 1er de l’an

A quelques jours du passage à la nouvelle année, j’ai eu envie de vous livrer l’astuce qui, selon moi, permettra d’augmenter vos chances de tenir vos résolutions pour 2018.

Les résolutions… Tous les débuts d’année, on peut dire qu’elles sont tout de même incontournables ! Elles font l’objet de beaucoup de conversations et même de couvertures médiatiques : il y a ceux qui adorent en prendre et attendent même impatiemment le 1er janvier, persuadés que, cette fois-ci, la nouvelle année qui s’annonce tiendra toutes ses promesses ; il y a ceux qui, par tradition, en prennent sur un coin de table mais n’ont en fait aucune intention véritable d’aller au bout, ni même de s’en souvenir le lendemain matin ; et puis, il y a les déçus, les désillusionnés, les résignés, ceux qui ont tout bonnement renoncé à suivre la coutume parce qu’ils se sont rendu compte que « les résolutions, de toutes façons, on ne les tient jamais ! ».

Et, effectivement, une étude a révélé, il y a quelques années, que quelque chose comme 92 % des résolutions étaient déjà abandonnées avant la fin du mois de janvier.
Oups, y aurait-il vraiment une malédiction des résolutions du 1er de l’an ? Cela ne servirait-il à rien d’en prendre ? Et s’il était toutefois bon d’en prendre, existerait-il des règles à respecter pour que ces résolutions aient une chance d’être tenues ?

POURQUOI PREND-ON HABITUELLEMENT DES RÉSOLUTIONS LE 1er JANVIER ?

Probablement parce qu’une nouvelle année qui commence marque une occasion de prendre un nouveau départ. Alors aussi décevante qu’ait pu être la précédente, on se persuade que l’on peut tout effacer et tout recommencer… En mieux ! En BEAUCOUP mieux, cette fois-ci !
On a le sentiment de pouvoir repartir à zéro, de tourner une page et d’enfin réaliser tout ce que l’on désire avoir dans notre vie pour passer une bonne année !

Eh oui, une BONNE ANNÉE, c’est d’ailleurs ce que l’on se souhaite mutuellement, les uns les autres : santé, amour, argent, que tes vœux soient exaucés !
Alors peut-être est-ce intéressant de s’arrêter tout d’abord un instant sur ce que signifie « passer une bonne année ».

Est-ce forcément une année où l’on a réalisé tous les objectifs que l’on s’était fixés ?

Pas forcément.

Pour moi, une bonne année est une année où l’on a vécu consciemment ce que l’on avait à vivre, où l’on a profité de toutes les occasions d’évoluer qui se sont présentées à nous, où l’on a tiré les leçons de la Vie et où l’on a effectué notre travail sur nous-même.

Et il se pourrait bien, alors, que ce que nous avions prévu à partir de notre mental et de notre ego, ne soit PAS exactement ce que nous avions à vivre de mieux, pour passer « une bonne année ».

En effet, les années ne se valent pas. Si vous n’avez pas accompli quelque chose en 2017, vous ne pouvez pas forcément vous dire « je ne suis pas à une année près » et le réaliser de la même façon en 2018 ou en 2019.
Parfois, une occasion manquée est… une occasion vraiment manquée, qui ne se reproduira peut-être pas avant plusieurs années.
Certaines années sont, en effet, propices au lancement d’un projet et à la réussite d’une entreprise, d’autres auront davantage vocation à être axées sur l’introspection ou encore le changement et les voyages, sur la communication et les relations.

Plusieurs outils vous permettent d’avoir une idée du style de direction que devrait prendre votre année. Si vous êtes bien connectée à votre intuition, il est même probable que vous n’en ayez pas besoin et que vos ressentis vous mènent à vous fixer le type d’objectifs qu’il est bon que vous poursuiviez cette année-ci, plus que telle autre.

Mais si, comme beaucoup, vous avez tendance à être gouvernée par le mental, à contrôler votre vie et à être conditionnée par ce que « la Société » considère comme étant une vie réussie, alors l’astrologie et la numérologie sont deux des outils à même de vous révéler ce que vous allez être amenée à vivre.

J’ai choisi de ne vous parler ici que de la numérologie, car c’est celui des deux que je connais le mieux et parce qu’il est très facile de devenir autonome pour des calculs basiques, sans pour autant devoir recourir à un professionnel.
Néanmoins, concernant l’astrologie, ne vous privez pas de prendre connaissance de votre horoscope de l’année, par rapport à votre signe et votre ascendant, même si ce ne sont que des informations générales. Vous en trouverez facilement sur internet.


LA VIBRATION UNIVERSELLE DE L’ANNÉE 2018

Le fondement de la numérologie est que chaque nombre possède une fréquence, une VIBRATION. Cela est donc valable pour votre date de naissance, pour votre numéro de rue, votre prénom, le nom que vous avez choisi pour votre entreprise… et, donc, également pour l’année en cours.
En additionnant chaque chiffre de l’année concernée, vous obtenez sa vibration universelle, c’est-à-dire l’énergie dont les effets sont ressentis par tout le monde sur la planète.

2018 =  2 + 0 + 1 + 8 = 11

En numérologie, on réduit toujours le nombre obtenu afin qu’il soit compris entre 1 et 9,
à l’exception de 11, 22 et 33 que l’on ne réduit pas.

L’année 2018 est donc une année universelle 11.

Une fois que vous avez fait le calcul, vous pouvez trouver très facilement sur internet ce que symbolise chaque nombre.
En l’occurrence, une année 11 a une dimension ambivalente. c’est-à-dire qu’elle peut apporter aussi bien l’harmonie que le conflit. Le 11 est un maître nombre difficile à gérer et à assumer. La plupart des gens ne savent pas en exploiter la magique grandeur, et vivent cette année du mauvais côté, en 2 (stress, désillusions, soumission). En présence de puissants courants adverses (qu’ils soient politiques, sociaux ou religieux), il faudra faire un profond travail sur soi pour atteindre une stabilité générale.

2018 est une année parfaite pour concrétiser des projets ambitieux. En 2017, il vous a fallu prendre le train en marche car en année 1, on a planté les graines d’un nouveau cycle de 9 ans ! En 2018, vous pourrez réaliser vos rêves, si vous vous en donnez les moyens.
Mais le 11 est aussi un 2 : avant d’exprimer le côté positif du 11, il est nécessaire de maîtriser la patience ainsi que l’entraide du 2. 2018 sera donc l’année idéale pour aider autrui, conclure des accords, s’associer dans des projets.

Tout cela sera bien sûr à nuancer en fonction de votre année personnelle, mais c’est une vibration qui vous influencera néanmoins et qu’il ne faut pas négliger.

QUE POUVEZ-VOUS ATTENDRE DE VOTRE ANNÉE ?

L’année personnelle, calculée à partir de votre date de naissance et de l’année universelle (voir exercice en fin d’article) vous renseigne sur le travail que vous avez à effectuer du 1er janvier au 31 décembre, par rapport aux domaines ciblés de votre vie.

Tout comme l’année universelle qui porte en elle la tendance valable pour tout le monde, votre année personnelle vous révèle, en quelque sorte, le thème sous lequel vont être placés les douze mois de 2018, POUR VOUS. Il peut s’agir de votre domaine professionnel, de votre vie affective, de votre vie matérielle, de votre évolution spirituelle etc.

En effet, certaines activités seront favorables, d’autres moins, d’autres pas du tout. Il est intéressant de les connaître, afin de suivre le mouvement au bon moment : la vie est ainsi bien plus facile que lorsque l’on s’obstine à lutter à contre-courant.
Si votre année personnelle correspond à l’année universelle (c’est-à-dire si, en 2018, vous êtes en année personnelle 11/2), alors, davantage que les autres, vous serez sous l’influence de la vibration du maître-nombre 11.

En année personnelle 1, la tendance devra être au renouveau, à l’autonomie. Il vous est demandé de commencer ce cycle de 9 ans sur de nouvelles bases.

En année personnelle 2, les maîtres mots sont la relation avec autrui, l’association, la gestion de la dualité.

En année personnelle 3, il vous est demandé de vous tourner vers la créativité, la communication.

En année personnelle 4, vous devrez mettre l’accent sur le travail, la structure, le respect des lois, ainsi que sur la construction concrète.

Une année personnelle 5 est placée sous le signe du voyage, du changement, de l’épanouissement. Il vous est également demandé de vous adapter à la nouveauté.

Durant une année personnelle 6, il est nécessaire que vous assumiez vos responsabilités. Le 6 est aussi le chiffre du foyer et de la famille.

Une année personnelle 7 vous invite au calme, à la réflexion, à la remise en question.

En année personnelle 8, c’est votre vie matérielle qui est mise au premier plan : argent, carrière, investissement immobilier. Il vous est aussi demandé de trouver votre équilibre.

En année personnelle 9, c’est le moment de terminer ce qui est en cours, de clore le cycle et de faire le ménage dans votre vie pour vous détacher de tout ce que vous ne voulez plus, afin de faire place nette pour le nouveau cycle.

En année personnelle 11, vous avez la capacité de réaliser vos rêves.

En année personnelle 22, vous avez la possibilité de créer des projets ambitieux à l’échelle universelle, pour la collectivité.

En année personnelle 33, vous avez la capacité d’amour universel.

 

Ah et j’oubliais… FAITES-LE vraiment, cet exercice ! Établir vos résolutions sur la base de la vibration bien particulière de votre année personnelle est la meilleure astuce pour avoir une chance de tenir vos résolutions 😉

Nathalie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *