Pourquoi souffre-ton autant de la perte d’un animal ?

 

Dernièrement, plusieurs personnes de mon entourage ont perdu leur chien, alors j’ai eu envie d’écrire ce petit article, parce que leur désarroi face à cette situation m’a rappelé la peine que j’ai toujours moi aussi, lorsque je perds un animal. Je sais que je vais pleurer en repensant à tous ces animaux qui ont partagé ma vie, mais maintenant je sais aussi pourquoi je suis tant submergée d’émotion quand j’évoque leur souvenir…

A la maison, on a essentiellement eu des chats et des chiens. Et puis deux lapins nains aussi. Il y a d’abord eu Ramona, le chat noir et blanc, quand j’avais environ 6 ans, que nous n’avons pas gardé longtemps car, un jour, il n’est pas rentré. Puis il y a eu Radjah, le berger allemand, que mes parents ont pris quand j’avais 7 ans. Et en même temps, il y a eu Pitou, le chat tigré.

Radjah, à 12 ans
Radjah, à 12 ans

Tous les deux ont été la cause de mes premiers vrais gros chagrins, quand ils ont disparu. Pitou s’est fait cogner par une voiture, une nuit, quelques années plus tard. Et Radjah a dû être euthanasié à 13 ans. Roméo le chat a succédé à Pitou (en réalité, entre les deux, il y avait eu Minette, mais on l’a eue peu de temps puisqu’elle est morte chez le vétérinaire à 8 mois, pendant sa stérilisation 🙁 ). Et quelques semaines après la mort de Radjah, c’est Housko, le caniche, qui est venu animer la maison avec Roméo. Puis j’ai eu Chloé, une chatte blanche. Et un an plus tard, mon père ramenait Roxie, une petite chatte blanche, trouvée sur le bord de la route. Elle était sourde. Pendant un temps, il y a donc eu un chien et trois chats en même temps à la maison. Roméo est mort en 1998. Housko, lui a vécu 16 ans. Chloé et Roxie, respectivement 17 et 15 ans.

Avec Housko, en 1994

A chaque fois, leur départ était un gros chagrin, un déchirement. je me faisais toujours la remarque que je ressentais la même peine que s’ils avaient été des personnes. La seule différence, c’est que ça passait plus vite.

Avec Roxie
Avec Roxie

Je me rends compte aussi qu’on n’a jamais attendu bien longtemps avant de reprendre un animal, suite à la mort du précédent. Parce que le vide laissé était trop dur à supporter.

Owen, à deux mois et demi

Et puis il y a Owen, que j’ai eu en 1998. Avec lui, c’était différent, plus fort, plus intense. C’était *mon* chien, c’était moi sa gardienne officielle et on a partagé tellement de choses pendant les 13 années qui ont suivi !

Alors, forcément, quand il n’a plus été là, j’ai cru cette fois que je n’arriverais pas à m’en remettre. En plus, j’étais malade depuis quelques mois et le choc de sa mort accentuait mes symptômes +++ Je ne supportais pas la maison vide, une chape de plomb me pesait sur le cœur dès que je rentrais à la maison et que je sentais son absence. J’aurais voulu reprendre un chien mais je ne me sentais pas assez en forme, physiquement, pour accueillir un nouveau chien, encore moins un chiot. Et puis, j’avais eu un chien tellement parfait qui n’avait jamais fait de bêtise, qui avait été propre tout de suite etc., que j’avais peur de le regretter si j’accueillais un nouveau chien qui ne le soit pas tout autant.

Owen me manquait trop et, en plus de culpabiliser de l’avoir fait euthanasier peut-être un peu vite, je passais mon temps à le pleurer parce que je me sentais seule. Il n’y avait que quand je regardais des photos du bon vieux temps que je me sentais bien.

Nos animaux, des énergies pures

Puis je me suis rappelé un livre : « le fabuleux pouvoir des émotions » d’Esther et Jerry Hicks (auteurs sur la loi d’attraction), dans lequel ils abordaient un cas parmi d’autres : la perte d’un chien. Ils y expliquent qu’à nos yeux, notre animal représentait une énergie pure et positive. C’est ce que nous-mêmes sommes, lorsque nous naissons ! Sauf que, petit à petit, en grandissant, nous perdons cette pureté, cette haute vibration..

C’est parce qu’ils la conservent toute leur vie, que nous nous sentons si bien au contact des animaux. Grâce à eux, on se sent davantage connectés à « notre source ».

Alors bien sûr, nous sommes tristes de les perdre, quand ils meurent, mais surtout, ce mal être aussi intense que nous ressentons, au point d’avoir parfois l’impression d’être plus touchés par la perte d’un animal que par la mort d’un être humain et que notre peine est disproportionnée, c’est parce que nous nous retrouvons à nouveau coupés de notre source !

Finalement, c’est « juste » vibratoire tout ça ! Bien sûr que nous l’aimions, notre animal, bien sûr qu’il va nous manquer, mais ce qui nous rend aussi mal c’est, en fait, d’avoir perdu cette source d’énergie positive, cet amour inconditionnel dont sont capables les animaux.

La dernière photo d'Owen - 13 ans et demi - février 2012
La dernière photo d’Owen – 13 ans et demi – février 2012

Que faire pour retrouver la joie après la perte d’un animal ?

Je disais plus haut que, lorsque je regardais des photos du bon vieux temps avec Owen, je me sentais soulagée et apaisée. C’est justement parce que se remémorant des souvenirs, en regardant des photos etc; on retrouve, pendant quelques instants, cette connexion qui nous fait défaut depuis la mort de l’animal. Donc penser à lui, regarder des albums photos n’est pas se faire du mal inutilement, c’est au contraire se donner la possibilité de retrouver la connexion perdue, même si l’animal n’est plus à côté de nous physiquement.

Et puis, reprendre au plus vite un animal peut également être une bonne chose. Je me rends d’ailleurs compte que, si j’ai quand même attendu un mois complet pour franchir le pas et accepter l’idée de prendre un autre chien, par le passé nous n’étions jamais restés plus de quelques jours ou quelques semaines avant de « remplacer » (les guillemets sont importants) un de nos chiens ou chats.

Et puis chacun fait comme il le souhaite mais, pour ma part, j’ai préféré choisir une race complètement différente du labrador. Pour justement ne pas avoir de comparaison possible, pour ne pas chercher à retrouver Owen dans un autre chien. Je ne l’ai pas remplacé. Un autre chien est simplement venu prendre le relais, combler le vide laissé

Pour les personnes qui se refusent à reprendre un animal de compagnie, le deuil est plus long, j’ai l’impression. Enfin, « le deuil »… Encore une fois, il s’agit surtout d’une rupture vibratoire, d’une chute de notre fréquence due à l’absence de notre animal, puisque grâce à sa présence, notre taux propre taux vibratoire pouvait s’élever et nous procurer de la joie. Lorsque l’on reprend un animal, on n’en oublie pas pour autant le précédent. Par contre, la page est plus facile à tourner, parce que, grâce à ce nouvel arrivant, nous retrouvons à nouveau le lien avec cette énergie pure et positive que nous sommes au plus profond de nous-même !

(Si vous n’y connaissez rien en taux vibratoire, je vous invite à lire l’article « Êtes-vous sur la bonne fréquence ? », du Mag n° 1)

GUIZMO qui, depuis le 1er mars 2012, a pris le relais d'OWEN pour m'accompagner dans la joie et m'apprendre l'amour indonditionnel
GUIZMO qui, depuis le 1er mars 2012, a pris le relais d’OWEN pour m’accompagner dans l’expérimentation de la joie et m’apprendre l’amour inconditionnel

La prochaine étape pour moi ? Demander à un interprète animalier de communiquer avec mon chien décédé, pour savoir comment il a vécu ça, pour lui demander si ce que j’avais perçu comme des signes de sa part pour que je l’aide en étaient vraiment, pour savoir s’il a un message à me délivrer pour ma vie.

 L’ironie a voulu que je découvre l’existence de la communication avec les animaux quelques mois après. Aujourd’hui, je sais que je ne ferais plus jamais euthanasier un animal sans lui avoir demandé son avis… Mais voilà, on fait en chaque temps avec les informations dont on dispose à ce moment-là. Et en février 2012, je ne savais pas cela possible…

30 pensées sur “Pourquoi souffre-ton autant de la perte d’un animal ?

  • 30 juillet 2014 à 2 h 09 min
    Permalink

    Merci pour cette article qui tombe à point nommé puisque ce 28 juillet ça a fait 7 ans que ma Rita nous a quittés. Je pense à elle tous les jours et même si maintenant, je pense à elle sereinement, je n’ai pas réussi à prendre un autre animal.
    Sur un blog, je suis tombée sur son sosie que j’ai mis en fond d’écran sur mon ordi et c’est dingue parce que cette chienne, ce n’est pas Rita mais elle a un tel regard qu’on dirait qu’elle veut me transmettre un message de la part de ma chienne. Avant y’avait eu Blacky (« mon frère »), Sultan et Kinda, Blacky je l’ai adoré à un point, j’ai aimé Sultan et Kinda mais Rita c’était spécial car c’est moi qui l’avait choisie, à la spa, en fait on s’est choisie mutuellement. Y’a eu aussi Roxy, le grand copain de Rita, mais lui je n’ai jamais vécu avec, c’était le chien de ma soeur.

    Répondre
  • 30 juillet 2014 à 9 h 23 min
    Permalink

    Merci Nathalie pour ce commentaire très émouvant.
    Je fais partie des personnes qui après le chagrin d’avoir perdu un animal ne peut pas en reprendre.
    J’ai perdu une chatte il y a 5 ans avec qui j’étais complètement fusionnelle. Nous communiquions et nous « parlions » ensemble. Je comprenais parfaitement ce qu’elle exprimait en miaulant et décryptais tous ces états d’âme.
    J’ai eu auparavant une chatte lorsque j’étais chez ma mère et même relation.
    Cette chatte avait été mise sur une table et elle est venue me choisir. Elle était exclusive et n’aimait que moi. Nous communiquions aussi.
    Zoé ma dernière chatte est morte sur mes genoux pendant que je la caressais. Je l’ai accompagnée jusqu’au bout.
    Aujourd’hui j’ai de nombreux oiseaux en liberté qui viennent picorer dans nos mains et nous apporter bonheur, réponses et réflexions sur la vie, la liberté, l’amour.
    Cette souffrance je ne veux pas la revivre pour l’instant alors je me contente (dans le sens noble du terme) des animaux qui croisent ponctuellement ma route.
    Merci pour ce bel article qui réveille des émotions profondes

    Répondre
  • 30 juillet 2014 à 10 h 43 min
    Permalink

    Merci pour cet article très émouvant mais qui me fait pleurer depuis que je l’ai lu !
    Je n’arrive pas à retrouver cette connexion perdue en pensant à mes animaux qui m’ont quittée : Il ne me vient que de la tristesse et des larmes.
    Je suis peut-être trop tournée vers le passé et ce qui n’est plus me rend très malheureuse et déprimée.
    Si tu as une recette, je suis preneuse !

    Répondre
  • 2 septembre 2014 à 15 h 51 min
    Permalink

    Merci Nathalie pour ce témoignage, j’ai perdu récemment ma petite Mickie, et j’ai repris depuis, une chatte blanche aux yeux bleus (la même que sur ta photo) et bizarrement, ce doit être la chatte qui m’a choisie car j’ai été attirée par elle (sans la voir, certainement les vibrations dont tu parles) et tout celà s’est fait juste avant la mort de Mickie, c’est comme si c’était elle qui me l’avait envoyée sachant sa fin toute proche. Je ne peux pas expliquer ce qui s’est passé, une force, quelque chose, et depuis, je ressens que Mickie est partie heureuse, qu’elle était là à côté de moi (vibrant sur une autre fréquence) et qu’elle a pu rejoindre son unité animale là-haut tranquille.

    Répondre
    • 3 septembre 2014 à 17 h 30 min
      Permalink

      Oh c’est émouvant ce que tu racontes, là, Roselyne, ça m’en met les larmes aux yeux !
      merci beaucoup pour ton message

  • 9 mars 2015 à 11 h 23 min
    Permalink

    bonjour

    j ai perdu ma zoé la semaine derniere  le véto après son opération elle a fait un coma et est décédé depuis je pleure toute la journée j adorai cette petite chatte noir que j avais depuis 9ans elle me manque tellement j ai du mal a acceptée je fait internet pour savoir si elle est revenue chez moi ont dit qu ils revienne chez eux apres leur mort  j ai gribouille chat blanc qui a grandit avec elle depuis 8 ans je ne l entent plus  il est comme moi malheureux que faire  j attend d avoir c est  cendre pour mettre dans la maison avec nous  ont de ne pas pleuré ce qui ne meur pas  alors ou est elle

     

    jacqueline

    Répondre
  • 16 mai 2015 à 16 h 28 min
    Permalink

    moi je veux ma chatte quelle revient chez moi ,je ne peux pas arreter de pleurer car elle seule est mon reve et ma source positive et elle est touts pour moi ,quand je l’ai vu la premiere fois ,je me suis de venu heureuse et grace a elle ,mais je ne sais pas pourquoi jesus veux la prendre apres avoir attacher a elle et beaucoup. je veux fakhadou ma chatte qui avait partits le deuxieme jour d’apres avoir donner des bebe ,elle nous manques beaucoup .tu sais ,je ne peux pas voir que son visage et ressenter son odeur .mais jusqu’a maintenant je pleure car je ressent que elle est a coter de moi mais je ne l’a vois pas du tout.

    Répondre
  • 16 mai 2015 à 16 h 31 min
    Permalink

    et jusqu’a maintenant je ne peux pas accepter sa mort

    Répondre
  • 28 août 2016 à 16 h 21 min
    Permalink

    Bonjour,

    Je suis touchée de lire votre article. Souvent les gens sont démunis face à la mort de leur petit compagnon. Je suis psychopraticienne et j’ai moi-même traversé un deuil très dur suite à la mort de mon chat que j’adorais. Après une durée de tristesse nécessaire au processus de deuil, j’ai utilisé la méthode de libération émotionnelle que je connais dans mon métier, pour ma propre libération et mon deuil. Et je dois dire que j’ai été très vite soulagée.

    Maintenant, je peux regarder des photos et penser à lui en étant dans l’amour et plus dans la souffrance. Je voulais partager cela avec vos lecteurs et suis disponible pour accompagner ceux qui le voudront pour aboutir au même résultat en 1 ou 2 rdv seulement, car sinon il y a trop de souffrance et les gens ne savent pas quoi faire pour aller mieux.
    Cette méthode peut être faire par skype sous ma guidance.
    J’ai aussi écrit un article « comment surmonter le deuil d’un être cher en 6 étapes » : http://www.marymann.fr/comment-surmonter-le-deuil-d-un-etre-cher-en-6-etapes/
    Amicalement,

    Mary

    Répondre
  • 2 janvier 2017 à 14 h 23 min
    Permalink

    Cette nouvelle année commence très mal, car je viens de perdre mon Titus. Mon compagnon de 14 années, 24 heures sur 24. Je remercie, malgré tout le destin car mardi dernier, j’avais pris la décision de le faire euthanasier et il a décidé de partir dans la nuit. J’ai un chagrin énorme, et pourtant je ne suis pas une « mauviette ». J’ai même dû aller aux ‘urgences » tellement j’avais un « mal être » Je suis noyée par le chagrin J’ai beau me dire que les jours qui passent effacent les peines Je sais que peu à peu je recommencerai à rire peut-être avec un nouveau compagnon

    Répondre
  • 17 mars 2017 à 19 h 08 min
    Permalink

    C.etait ce matin…
    Apres presque 14 ans de vie commune et une présence permanente …
    A la maison et au bureau, en voiture…bref presque tout le temps
    Il y a 5 mois Tika s’est cassée la patte et la, diagnostic …cancer des os…
    Et pendant 5 mois, nous avons changé son pansement toutes les semaines et elle marchait avec une attelle…
    Des hauts et des bas…
    Et depuis une semaine, de la détresse dans son regard et plus de forces …
    Très très dur à décider, à vivre…
    Fusionnel…c’est le terme
    J’avais simplement envie de parler un peu de notre chienne croisée Labrador qui etait simplement notre Tika …

    Répondre
    • 18 mars 2017 à 9 h 05 min
      Permalink

      bonjour
      je comprend cette douleur et je suis de tout cœur avec vous
      je soufre toujours de la perte des mien la blessure ne ce referme pas
      courage

  • 2 avril 2017 à 16 h 31 min
    Permalink

    J’ai perdu drakhoss le 17 mars.
    Aprés un réveil la nuit de Noël par mon frère en vacances chez moi  » viens drakhoss saigne du nez » des caillots énormes …. aprés plusieurs vétérinaires analyses( rhinoscopie, scanner, prises de sangs biopsie….) ils me laissaient tous Avec : votre chien a un cancer du nez…. j’ai finis par trouver un veterinaire qui voulait bien nous accompagner sur des soins palliatifs car les autres ne voulaient même pas donner ni cortisone ni antibiotiques disant que ça ne servait à rien et qu’il fallait le laisser couler du nez, et j’insistais quand même …. on a réussi à le tenir en forme 3 mois, Avec des injections d’antibiotiques cortisone et ara3000 puis un jour ça n’a plus suffi il a arrêté de manger et saignait encore plus, du coup on a rajouté de l’adrénaline par injection direct dans les narines …. j’en pouvais plus de le voir se lever et faire des allers retours sans pouvoir ni manger ni dormir mais continuant de se battre pour moi j’imagine …. j’ai alors appelé une amie et contacté le veterinaire qui m’a dit qu’il allait regarder dans son regard pour me dire quoi faire , continuer où arrêter, car je me refuser à le tuer moi! Il s’est entretenu avec lui yeux dans les yeux puis m’a dit que ça ne servait plus à rien …. j’étais tétanisée je voulais pas lui enlever la vie… mais faisant confiance à ce vétérinaire et sur beaucoup de conseils de mes amis j’ai accepté. Je suis passée par plusieurs phases depuis 15 jours , le regret de n’avoir pas encore essayé etc…. mais la réalité aussi de comprendre qu’il ne se battait que pour moi! Il ne dormais plus ni ne mangeait plus depuis 4 jours malgré le traitement pourtant efficace avant … la première piqure il s’est enfin endormi dans mes bras il était paisible et beau dormant paisiblement, enfin …. la seconde je n’ai pas pu j’en ai encore les larmes aux yeux…. mon petit chiot que j’ai recueilli quand il avait 15 jours et qui m’a suivi durant plus de 14 ans continuant de se battre jusqu’à son dernier souffle que je lui ai imposé …

    Répondre
    • 15 avril 2017 à 4 h 18 min
      Permalink

      Quelle douleur, je suis de tout cœur avec vous. Ca me fait de la peine, je pleure avec vous.
      André.

  • 15 avril 2017 à 4 h 07 min
    Permalink

    Je viens de perdre ma chère petite chatte, il y a 30 minutes. J’en suis malade, je pleure, je suis un homme de 62 ans, elle ne vient plus sur mon lit, voir la télé. je ne sais plus que faire, elle est couchée sur la table de ma terrasse…. et personne ne m’aide….

    Répondre
    • 15 avril 2017 à 8 h 01 min
      Permalink

      Je suis désolée, vraiment … il faut que vous sortiez un peu de chez vous… vous ne pouvais pas rester dans cette douleur et dans ces lieux…. peut être avez-vous des amis …

  • 15 avril 2017 à 4 h 15 min
    Permalink

    SVP aidez moi, ma chatounette me manque trop, je suis désespéré, j’ai réussi à la coucher dans un sac, et elle reste sur ma table. je vais la caresser toute les 5 minutes, en espérant une réaction. j’en ai marre , je ne peux pas dormir, svp donnez moi un peu d’aide.

    Répondre
    • 15 avril 2017 à 7 h 54 min
      Permalink

      bonjour

      j ai beaucoup de peine pour toi
      l emmener au véto serais bien ,ma petite chatte noir zoé je l ai fait incinéré;j ai les cendre a la maison vu que je ne veut pas me séparé d elle.zoé est avec nous
      je comprend cette douleur
      je ne sais pas comment t aider
      courage
      jacqueline

  • 24 avril 2017 à 5 h 02 min
    Permalink

    Bonjour,
    Je viens de perdre samedi 22 avril mon petit chihuahua, Foxy il avait 6 ans. Une mort si brutale. Mon conjoint l’a fait sortir comme tous les matins pour qu’il fasse son petit tour habituel, sauf que ce matin là le chien de mon proprio était là, je ne sais pas ce qu’il sait vraiment passé mais mon conjoint à entendu mon Foxy cuiné et revenir à la maison. Il s’etait fait mordre par celui ci. Je me reveil il etait vraiment tres mal. Direction le veto diagnostique il etait en hypothermie et il avait surement la vessie eclaté ou um caillot, mais il n’a pas survecu à l’hypothermie. Lorsque mon conjoint l’a emmené chez le veterinaire je ne lui ai pas dit au revoir car je penser vraiment qu’il allait revenir à la maison. J’ai deux bout de choux donc je n’ai pas pu l’acconpagner. Mais depuis qu’il n’est plus là je pleure toute la journée, j’ai une boule au ventre et j’ai perdu l’appéti. la douleur est plus forte que lorsque j’ai perdu ma grand mére. J’aurai voulu qu’il meurt avec nous dans nos bras. Je m’en remettrai jamais. Je ne reprendrai pas d’autrr chien. J’ai un chat que j’ai eu en meme temps que Foxy, c’était les inséparables. Mon chat lui faisait la toilette. Depuis sa mort il reste dans un placard et ne bouge plus alors j’essaye de le mettre avec nous.
    Comment avez vous trouver l’interpréte animalier? J’aimerai le faire mais je ne veux pas tomber sur une arnaque.
    je récupere ses cendres dans 15 jours mais je me demandais si les chients pouvaiemt devenirndes esprit et rester au pret de nous.
    J’ai tellement besoin d’en parler, ça ete tellement vite que je n’arrive toujours pas à croire que je ne le revérrai plus, sauf que on mourra notre tour.
    je n’ ai gout à plus rien, je ne me vois pas vivre sans lui. C’est horrible cette douleur.
    La vie est injuste. Il avait encore de belles années devant lui.

    Répondre
  • 30 avril 2017 à 9 h 51 min
    Permalink

    Nous sommes une famille avec deux enfants, nous venons de perdre notre petite chienne shih tzu Lylipop de 1 an et demi d une anemie severe et foudroyante en 48h chrono…même les vétérinaires ne comprennent pas!. Le fait de ne pas savoir ce qui lui est arrivé est tellement dur, et puis elle jouait la veille au ballon avec les enfants??? Ça a été tellement violent et rapide que nous sommes tous émotionnellement choques, on a la rage au coeur’ une sensation d injustice énorme, on est vide

    Répondre
  • 17 juin 2017 à 12 h 25 min
    Permalink

    Un grand merci pour ce beau témoignage, pour tous ces témoignages. Et du courage pour ceux qui doivent faire face à la vie…

    Ces derniers temps je rêve beaucoup de mon gros chat. Je lui dis toujours : « Je sais que tu n’es pas éternel, mais je suis heureuse que tu sois là pour le moment. » Et quand je me réveille, je me souviens que mon gros chat est mort depuis plus de trois ans…

    Lorsque j’ai quitté le domicile familial pour partir à l’étranger, je savais que je n’allais pas revoir mon chat qui était vieux et malade. Pourtant il tenait le coup, le fripon ! J’étais heureuse : j’allais rentrer pour les vacances et le revoir. Mais il nous a quittés deux semaines avant mon arrivée… Encore maintenant lorsque je rentre chez mes parents pour les vacances, je ne peux pas m’empêcher de chercher mon gros chat dans le jardin.

    Heureusement, il y a la petite. Mon gros chat l’a élevé. Elle, elle est toujours là. Elle était partie avec moi, mais maintenant je l’ai confié à mes parents car je ne veux plus qu’elle soit seule toute la journée dans un petit studio. Elle me manque terriblement, mais c’est mieux pour elle et mes parents sont bien contents de la retrouver !

    Allez mon gros, tu auras eu une belle et longue vie ! Mais j’aurais tellement aimé te câliner une dernière fois avant que tu ne partes… Je continue à te chanter cette chanson qu’on avait écrite. « Mon gros chat, mais qu’est-ce que tu es gras, mais qui donc te nourrit comme ça!? »

    Répondre
  • 25 juillet 2017 à 17 h 44 min
    Permalink

    salut Nathalie,

    Depuis 20 jours mon bébé me manques après tant de souffrance je suis aller consulté urgence à 2 h 30 de chez moi. Je ne savais pas tout ce qui allait suivre. je savais mon chien très souffrant je croyais qu’il avait que des petit problèmes qu’on traiterait et retour à la maison. Mais je le savait malade un douleur extrême les 3 dernière nuits fût infernal pour lui. Je suis rester auprès de lui et le lendemain matin nous avons fait la route vers des meilleurs véto soit un hopital vétérinaire. Mon beau tobby va super bien il ne démontre rien d’anormal la véto me dit ce chien est pas mourant il a rien bon elle pars avec osculte et me revient inconfort dans le ventre la colonne vertébrale et un bosse au sternum. Bon j’ai des médicaments je dois revenir pour echographie. j’arrive chez moi un appel jai mon bel amour avec moi et je ne sais pas le message nous dit quoi il va mourir d’ici 6 à 10 jours ouff une claque dans la face. Mais ont peux faire quoi bon traitement sans garanti prix départ 4 milles dollars il devra avoir des injections 2 fois semaine manger au 2 heures sinon retour à la clinique. Après mûre discussion avec mon mari ce fût que tobby avait assez souffert et nous travaillons comment le surveiller autant. le lendemain mon mari a demandé un rendez-vous pour faire euthanasier mon amour et ma vie. Je suis parti du travail pour y aller avec lui. Le choc fût tellement raide et dure dans mon corps que mes règles ont décollé. Tobby ne m’a jamais lécher au visage car je ne voulais pas et il n’a jamais essayé. Mais le 5 juillet pendant nous dernier moment il m’a donné une lichette sur la joue et une autre sur le bec il brassait sa petite queue roulé j’ai dit je t’aime mon bébé tu n’aura plus de mal et a tourné la tête vers mon conjoint et il l’a embrassé sur la joue a plusieurs reprise ont avait le coeur gros il ses tourné vers la vétérinaire le temps était venu. Il est libéré de ses souffrances mon petit pug d’amour de 10 ans de vie a s’aimer et dormir ensemble. je ne partais jamais sans lui l’hiver je ne travail pas j’étais 100 pour cent avec lui. j’ai vraiment pas hâte d’arriver a ce temps car quand je partais au travail le matin j’avais un but revenir trouver mon bébé et plus les mois passaient plus nos vacances d’hiver aussi. ma tête regarde encore des carlin en photo au debut ils étaient tous laid mais le temps passe et j’en vois des pas trop laid l’habitude. Mais mon coeur dit non. Alors je pleure et j’attend son urne la vétérinaire m’a dit que c’étais un bon choix vue toute les allergies et les vomissements ont ne savait plus quoi faire mais moi je ne voulais pas. J’ai eu sa lichette comme un remerciment pour ce que je faisais je le saurais jamais mais mon coeur vie des grosse douleurs. Il était ma vie.

    Répondre
  • 20 août 2017 à 21 h 04 min
    Permalink

    je viens de faire euthanasier mon doudai et je souffre ènormément,abominable ça pique;

    Répondre
  • 30 août 2017 à 14 h 51 min
    Permalink

    J’ai perdu mon lapin nain de 8 ans , il y a quelques jours , c’est la première fois que je perds un animal et bien c’est horrible, comme toutes les personnes qui ont commentés plus haut c’est difficile

    Les lapins ont besoin de manger 80% de foi n et de fruits et légumes pour limer les dents -molaires situées au fond, et 20 ou 15% restants des granulés
    Je n’ai pas respecter ce quota, car il ete très gourmand de ses granulés
    Je deculpabilise car quand j’ai réellement sû ça, il ete a un age avancé et l’anesthésie generale pour limage de dents été assez risquée
    Si j’ai un conseil a donner (que je donne dans différents forums) ayez toujours avec vous des sachets de foins melangeables a de l’eau et une seringue
    Pour alimenter votre petit pere ( car le transit du lapin ne doit jamais s’arrêter sinon ça peut lui etre fatal) heureusement que j’avais tout ça
    Mais il n’a pas tenu jusqu’à lundi, nous étions dimanche
    Je me revois lui donner a manger a la seringue car il souffrait trop des dents
    Il a eu une vie heureuse il ete choyé je garde ça en tête, pour avancer
    Je compatis avec vous qui avez perdu un animal
    Ils sont au Paradis des betes 🙂

    Répondre
  • 6 septembre 2017 à 14 h 02 min
    Permalink

    J’ai perdu ma petite chatte noire Caline le 9 aout 2017, et je suis très triste, elle avait 14 ans, tellement gentille, un soir elle rendait, donc j’ai appelé un vétérinaire, et elle ne pouvait plus uriner, et souffrait beaucoup, il ne m’a pas laissé beaucoup d’espoir, et je l’ai emmené dans un hospital pour animaux à Frégis, et ils m’on appelé pour me dire qu’il ne pouvait plus rien faire, et s’il pouvait lui faire une piqure, pour l’endormir définitivement j’ai dis oui, j’ai sa photo, chez moi, que je regarde très souvent, et je pleure, mais elle ne souffre plus maintenant.
    C’est vrai que c’est tellement dure de perdre un animal ! je l’ai tellement aimé, je la sortais dans les jardin de la copropriété, elle était heureuse, et se roulait dans l’herbe, et je suis très triste quand je vais dans ce jardin, je pense tellement à elle.

    Répondre
    • 6 septembre 2017 à 15 h 38 min
      Permalink

      Courage ça s’estompe avec les semaines, je pleurait matin midi et soir, c ete la première chose a laquelle je pensais quand j ouvrais les yeu le matin,
      J’ai peint une petite plaque en bois en sa mémoire, en écrivant des choses dessus, disant qu il vécu heureux (un lapin de 8ans) et que l’on se retrouvera bientôt, et finalement cette commémoration m’as fais énormément de bien, c’est moins douleureux
      On se fais une raison car on avance dans les jours et les semaines, nos petits amours nous manquerons et nous nous retrouverons certainement
      Amen

  • 19 septembre 2017 à 18 h 24 min
    Permalink

    Mon shih tzu de 15 ans est décédé en pleine nuit le 19/08/2017 a la clinique vétérinaire de garde. Depuis plus rien n’est pareil. Je lui doit beaucoup il a était mon seul ami et le seul vrai soutien face a ma maladie face au soucis quotidien et a un veccu difficile. J’espere juste que les choses sont bien faites et que je le retrouverai une fois ma vie terminée. repose en paix mon petit chien. A bientot je l’espere. J’ai 32 ans et pourtant je pleur comme un enfant depuis que tu n’est plus a mes cotés . Je t’aime mon chien . Repose en paix .

    Répondre
  • 25 octobre 2017 à 16 h 30 min
    Permalink

    A mon tour j’ai eu à connaître de la perte de mon berger allemand des suites d’un cancer.
    Dommage que Nathalie qui a publié ce blog ne soit pas revenue nous dire quel communicateur animalier elle avait choisi et pour quel(s) résultat(s).

    Répondre
    • 25 octobre 2017 à 17 h 12 min
      Permalink

      Coucou Morgane

      Je n’en ai pas reparlé car je n’ai finalement pas fait faire de communication avec mon Owen. Mais en revanche, j’ai déjà fait faire des communications avec mon chien actuel, ainsi qu’avec le chat de mes parents qui a eu de graves problèmes de santé.
      Je trouve tellement plus réconfortant de savoir ce que l’animal ressent dans ces moments là ! En plus, dans leur grande sagesse, ils sont souvent capables de dire ce qui ne va pas avec leur santé.
      Il existe de nombreux professionnels compétents. Pour ma part, j’ai toute confiance en Mathilda Rossignol, du site http://www.ecolemathildarossignol.eu

      Plein de courage pour toi suite à la perte de ton chien <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *