Entretien avec David Mogiel, médium

chrysalide

Bonjour tout le monde !

Comme vous le savez certainement, dorénavant le mardi, je donne la parole à des experts, c’est-à-dire des praticiens, des thérapeutes, des coachs peut-être, enfin en tous cas des personnes que j’ai consultées pour m’aider dans mon cheminement de guérison et de transformation personnelle. Je vous disais dans mon message de retour qu’après un contact avec mon enfant intérieur lors d’un soin énergétique que j’ai reçu, j’avais ressenti le besoin d’en savoir encore plus sur « les désirs de mon âme » et que j’avais donc contacté un médium. Je vous le présente aujourd’hui, parce que je pense que cela peut intéresser tout le monde !

David MogielPeux-tu te présenter ?

Oui, je peux faire ça 🙂 Je m’appelle David, je vais sur mes 40 ans. Depuis bientôt 23 ans, grâce à une opération chirurgicale importante, j’ai découvert des capacités que je cherche à comprendre. A la base, je me destinais à une carrière de journalisme scientifique. Autant dire que j’étais relativement cartésien. Passionné par les sciences et les nouvelles technologies, j’ai essayé d’allier les capacités que j’ai découvertes à toutes les connaissances que l’on possède aujourd’hui dans des domaines tels que la biologie, la physique quantique ou les mémoires cellulaires. Aujourd’hui, je travaille en accord avec tout cela en mettant mes aptitudes au service de l’autre. Je suis également écrivain, thérapeute, énergéticien et formateur.

Puisque tu es médium, j’aimerais commencer par une question qui éclairera peut-être surtout les personnes “non initiées” ou même carrément sceptiques : qu’est-ce que la voyance ? Comment est-il possible de voir et de savoir ce qu’il va se passer dans le futur d’une personne ?

Je ne considère pas qu’il y ait des initiés et des non-initiés. À mes yeux, nous avons tous un niveau de conscience différent. La spiritualité n’est pas réservée à une élite ni même à des personnes qui se réunissent en secret dans quelque loge ni dans une cave. Parmi ces différents niveaux de conscience, il y a la tarologie, la voyance, la médiumnité, la pleine conscience.

La tarologie consiste à essayer de comprendre le parcours de l’autre (ou éventuellement notre propre parcours) grâce à un tarot, qui est un jeu de carte assez ancien et très symbolique et qui permet donc d’analyser des situations ou des comportements.

La voyance est une capacité qui permet, soit au travers d’un support tel que le tarot, soit sans aucun support, d’observer les événements afin de pouvoir prédire l’avenir. Toutefois, le terme ‘’voyance’’ est issu du mot ‘’clairvoyance’’ qui est donc cette capacité de voir au-delà du physique, des énergies subtiles ou des événements qui ne se sont pas encore produits.

La médiumnité est le niveau qui suit car, à force de pratiquer, on finit par évoluer. C’est un peu comme un pianiste qui, à force de faire des gammes, finit par composer ses propres mélodies. Le médium (terme qui signifie ‘’intermédiaire’’) est une personne capable de faire le lien entre les mondes subtils (Anges, Être décédés, …) et le monde physique, c’est-à-dire nous. On peut imager cela en prenant l’exemple d’un poste de radio. Le médium est un récepteur qui capte des fréquences que tout le monde ne peut pas capter.

La pleine conscience (ou conscience quantique) est la capacité d’être connecté à tout ce qui nous entoure et donc, d’être en relation, en accord avec toutes les personnes et toutes les énergies.

Concernant le futur, je considère que nous avons tous différents futurs possibles. Chaque choix que nous faisons ouvrira la porte sur un autre futur. Il est possible de voir le futur d’une personne parce que celle-ci a fait des choix d’incarnation qui sont déjà marqués sur la ‘’ligne du temps’’ de cette personne. D’autre part, on peut voir qu’une personne, qui a fait un choix il y a quelques temps, aura ouvert une porte derrière laquelle certains événements vont se produire.

Enfin, certains supports tels que les runes (jeu de divination celtique) ou les oracles (jeu de divination basée sur une imagerie et une symbolique) permettent également de voir la manière dont certains événements vont se dérouler.

Quand tu fais une consultation pour quelqu’un, d’où te viennent les informations que tu lui communiques ? Est-ce que tu vois, est-ce que tu entends, est-ce que tu utilises des supports ?

Je suis dans la conscience quantique. Je me sens connecté à la personne qui est face à moi ou, quand je travaille à distance, en me mettant en relation avec la personne qui me consulte grâce à une méditation. C’est la personne elle-même qui me transmet les informations. J’utilise, pour support, le système énergétique de la personne, sa date de naissance et son prénom, afin de pouvoir lui transmettre les informations qu’elle a besoin de recevoir pour avancer. Je suis en mesure de générer des changements énergétiques, grâce à l’interprétation de ce système énergétique. Je reçois ces informations en me connectant à la Psyché (communément appelé ‘’Âme’’) du consultant.

Je ne vois pas, je suis en conscience de la chose. Comme si cela faisait entièrement partie de moi, le temps de la consultation. Cela fait maintenant 4 ans que je n’utilise plus de supports autres que ceux cités plus haut.

Tu as créé une méthode – la méthode Chrysalide – pour aider les gens à comprendre certaines clés pour gérer tous les domaines de leur vie. Tout d’abord, qu’est-ce qui peut expliquer qu’une personne rencontre des difficultés dans sa vie ou a toujours le sentiment de se battre pour obtenir quelque chose… alors que pour d’autres tout semble toujours rouler comme sur des roulettes ?

Il existe différentes raisons qui induisent que l’on peut connaître des problèmes dans nos vies.
La première d’entre elles réside dans le karma. Le karma est la somme des expériences que notre Âme a connues d’une vie à l’autre. On pense souvent qu’il y a des bons ou des mauvais karmas, ce n’est pas tout à fait juste. Nous vivons des expériences sous différents aspects, afin de comprendre tous les tenants et aboutissants de cette expérience. Ceci permet alors de pouvoir analyser celle-ci, afin d’en tirer des conclusions qui permettent d’évoluer.
Bien sûr, tout ceci se passe au niveau inconscient. Imaginons que, dans une vie antérieure, vous avez subi un harcèlement. Vous craindrez alors, dans la vie présente, qu’une personne vous domine et allez générer un comportement dominant voire asocial.

Ensuite, nous vivons tous des expériences plus ou moins positives qui nous amènent à générer des peurs ou des blocages. Il suffit parfois d’assister à une dispute pour générer une peur.
Vivre une situation récurrente peut générer un blocage. Je pense à certaines personnes qui ne parviennent jamais à trouver l’équilibre affectif et qui commencent à craindre, à chaque rencontre, de vivre un nouvel échec. De fait, elles éprouveront des difficultés à vivre leur relation de manière entière et pure.

Ne naîtrions-nous pas tous “égaux” ?

Nous ne naissons malheureusement pas tous égaux sans quoi, personne ne connaîtrait de drame ni même de famine ou de guerre. Ou à l’inverse, tout le monde connaîtrait cela. Il n’y aurait ni clivage ni différences. Ni esclavage ni torture.

Silhouette illustration of human fetus on cosmic backgroundQuand on s’incarne, choisit-on juste sa famille et ce qu’on souhaite travailler dans cette vie (et si on s’en écarte, arrivent des situations, peut-être difficiles, pour nous permettre de recoller à nos objectifs d’incarnation) ou bien choisit-on déjà, à l’avance, quelles expériences – éventuellement difficiles – on va vivre ?

Avant de s’incarner, nous allons choisir divers éléments :

la famille dans laquelle nous allons naître, car cela va générer une mémoire familiale (les mémoires transgénérationnelles) qui permettent de travailler sur certains points que notre Âme a choisis, afin de pouvoir évoluer. Exemple : je suis une âme qui doit travailler sur l’équilibre financier, je choisirai alors de m’incarner dans une famille qui subit des soucis financiers afin de pouvoir travailler cela.

On choisit ensuite sa date de naissance. Ceci est valable même si l’accouchement est provoqué ou la naissance prématurée. La vibration des chiffres de naissance déterminent déjà une partie de notre mission essentielle de vie, travailler un point précis d’évolution.

On choisit son prénom. En réalité, on choisit trois prénoms, qui seront insufflés aux parents de manière inconsciente. La vibration du prénom permet d’avoir un caractère adéquat afin d’accomplir nos ‘’missions de vie’’.

Ensuite on choisit le métier idéal. On appelle cela la vocation. Malheureusement, rares sont les gens suivant leurs vocations.

On choisit le pays dans lequel on va naître. On choisit certaines expériences qui nous permettront de suivre notre mission de vie. On choisit aussi ce que l’on nomme communément notre ‘’Âme sœur’’ qui partagera notre vie.

Le reste est libre arbitre. Une incarnation peut se décider plusieurs siècles avant notre naissance.

En quoi consiste la méthode Chrysalide et en quoi diffère-t-elle de la voyance “classique” ?

Avant tout, je ne suis pas voyant de fait, la méthode n’est pas fondée sur la voyance. La voyance classique aura tendance à donner au consultant des pistes et des conseils à suivre afin de pouvoir gérer sa vie au mieux. Elle pourra également donner des informations sur des événements à venir.

Ce que contient la méthode Chrysalide

Ce que contient la méthode Chrysalide : www.mezael.com/chrysalide.html

A l’inverse, la Méthode Chrysalide est fondée sur la base de la compréhension de soi. Comprendre son parcours de vie permet de reprendre sa vie en main. Elle permet aussi une transformation énergétique.

Nous sommes tous entourés d’un globe énergétique qui va bien au-delà de l’aura. Ce globe recèle nos peurs, nos rêves, nos blocages, notre karma, nos choix de vie et bien d’autres choses. En étudiant ce globe énergétique, il est possible de générer un changement de vibration qui permet alors de confronter tout cela et donc, d’avancer de manière plus sereine dans notre vie.

Dans ton travail avec la méthode Chrysalide, tu fais mention de vies antérieures du consultant, ou du moins de celle de ses vies antérieures qui a le plus d’influence sur sa vie actuelle. Peux-tu expliquer en quoi une vie passée et terminée peut influer sur le cours de notre existence présente ?

Alors je vais tout de même préciser quelque chose : le temps n’est linéaire que pour nous, Êtres humains. Nous avons mis comme convention que la journée commence à 00h00 et s’achève à 23h59.

Dans le monde subtil, le temps n’existe pas et les vies antérieures sont alors des vies que l’Âme peut vivre de manière parallèle. Si on part du principe que, en physique quantique, on considère le temps comme étant un univers parallèle, on peut alors considérer qu’une incarnation passée et datant du 17ème siècle est toujours en cours quelque part, dans une autre sphère de temps.

Vies antérieures

Imaginons justement que, au 17ème siècle, nous avons été emprisonnés pour avoir volé quelque chose. Notre âme va garder la mémoire de cet événement et la transmettra aux incarnations qui suivront. On appelle cela la mémoire karmique. Ainsi, dans une incarnation différente, l’Âme aura tendance à craindre l’isolement, peut-être aussi à craindre le noir ou à toujours bien respecter les règles afin de ne jamais risquer l’emprisonnement.
Certaines vies ont plus d’influence que d’autres car elles ont généré un processus qui est toujours en cours. Imaginons que, dans une vie différente, nous avons été spoliés, le processus dans la vie actuelle nous fera craindre de posséder quelque chose par peur d’être spolié à nouveau.

Toutes ces informations sont également ‘’conservées’’ dans ce que l’on appelle les Akasha ou Mémoires akashiques. C’est une sorte de grande bibliothèque énergétique (ou vibratoire) qui contient toutes les mémoires de l’Univers depuis que celui-ci existe. C’est un endroit dans lequel je vais puiser les informations concernant les vies antérieures.


J’espère que cet entretien vous aura plu car, personnellement, je trouve toutes ces informations passionnantes, même si tout cela peut paraître très abstrait dans un premier temps. MERCI beaucoup, David, de m’avoir accordé un moment !
Dès demain, je complèterai cet article avec le témoignage de ce que j’ai moi-même expérimenté à travers la méthode Chrysalide !

Pour en savoir plus sur David Mogiel :
son site web : www.mezael.com
sa chaîne Youtube
son dernier livre : « Vivre sa spiritualité dans un monde matériel »
la méthode Chrysalide

3 réflexions au sujet de « Entretien avec David Mogiel, médium »

  1. Bonjour Nathalie ,

    Je suis nouvelle sur le site ,j ai decouvert cette page car depuis quelques temps je suis la page Facebook de david Mogiel et ayant vu ton commentaire sur son Facebook je suis arrivée ici.Je suis tentée moi aussi depuis un moment par la méthode Chrysalide .J ai aussi regarde ses videos on sent que c est une bonne personne.Bonne journée à toi.et merci pour ce site très intéressant.

    • Bonjour Françoise 😉

      C’est vrai, je pense que c’est indispensable de bien « sentir » les personnes avec qui on travaille ou à qui on fait appel. Et on n’est pas forcément tous attirés par les mêmes personnes.

      En tous cas, si tu as un bon feeling avec David, si la méthode Chrysalide t’intéresse et si mon témoignage a pu te conforter dans ton idée, j’ai envie de te dire : « foooonce sans tarder » lol

      Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai remis des choses à plus tard et, quand j’ai finalement voulu passer à l’action, soit le produit ou service n’existait plus, soit le prix avait augmenté, soit le délai pour obtenir un rdv s’était allongé (alors que quand je commande quelque chose, j’ai du mal à patienter)… Du coup, maintenant, quand j’ai l’intuition de quelque chose, je le fais tout de suite, parce que sinon qu’est-ce que c’est rageant 🙂

      Merci pour ton message, à bientôt !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *