[DOSSIER] A la découverte de votre multidimensionnalité

En tant qu’être humain, nous ne nous résumons pas à un corps physique fait de chair, de sang et d’os, même si seule cette anatomie est enseignée à l’école ou dans les facultés de médecine. Nous sommes également constitués d’enveloppes faites d’énergie plus élevée, et de ce fait non perçue par nos cinq sens, mais dont l’existence ne fait pourtant aucun doute pour bon nombre de civilisations orientales. Petit voyage dans le monde des énergies subtiles pour comprendre l’être énergétique que nous sommes…

Nous l’avons déjà vu, tout dans l’univers est énergie et nous sommes faits d’énergie (voir le dossier Êtes-vous sur la bonne fréquence ?).

 

L’HOMME, UN ÊTRE ÉNERGÉTIQUE MULTIDIMENSIONNEL

L’énergie peut s’exprimer par une couleur, un son, une forme, une pensée, une matière… Nous ne pouvons voir les idées et, pourtant, nul ne nie leur existence. Ce n’est donc pas parce que nous ne pouvons voir quelque chose que cela n’existe pas.
Il en est ainsi de certaines couches de l’être humain. Même si elles ne sont pas perceptibles avec nos cinq sens, elles existent. Mais à un niveau plus subtil.

C’est ainsi qu’il existe une anatomie énergétique de l’être humain, tout comme il existe une anatomie physique, celle que tout le monde connaît et dont personne ne remet en cause l’existence. L’idée d’énergies subtiles n’est d’ailleurs pas nouvelle ! Nos ancêtres ont développé des systèmes pour travailler avec ces énergies, il y a des milliers d’années en arrière.

Il existe trois structures principales en anatomie énergétique :
– les champs d’énergie
– les canaux, qui transportent l’énergie vitale
– les corps, qui convertissent l’énergie rapide en énergie lente.

C’est ainsi que l’on peut qualifier l’être humain d’être multidimensionnel, car son corps n’existe pas seulement dans notre dimension terrestre mais aussi sur d’autres plans vibratoires. L’homme est un être multidimensionnel qui vit au sein d’un univers multidimensionnel, avec lequel il échange en permanence.

 

LES DIFFÉRENTES ENVELOPPES ET LEUR FONCTION

L’expérience terrestre est une étape nécessaire à l’évolution de l’âme (voir le dossier Les secrets de l’incarnation). Au fur et à mesure des plans de conscience traversés par l’âme au moment de l’incarnation, notre être revêt un corps subtil de plus.
Au total, une fois sur Terre, nous aurons donc un corps physique ainsi que six corps subtils imbriqués les uns dans les autres, du plus subtil au plus dense, c’est-à-dire de celui qui a la vibration la plus rapide à celui qui a la vibration la plus lente, à savoir :
– le corps divin
– le corps bouddhique
– le corps causal - le corps mental
– le corps émotionnel (ou corps astral)
– le corps éthérique (ou corps vital)

 

Tout ce champ énergétique est câblé d’une façon bien spécifique, en vue de la mission unique qui lui est assignée pour cette vie. Mission que nous avons nous-même décidée, avec l’aide de guides (voir le dossier Les secrets de l’incarnation).
Enfin, notre être revêt le corps physique qui, lui, grâce à son ADN, permet de communiquer avec les autres plans, mais qui est surtout une machine ultra-sophistiquée dotée de capacités extraordinaires (voir le dossier Le corps humain, ce héros maltraité).

Le corps physique est l’enveloppe de matière. C’est avec lui que nous pouvons faire nos expériences sur Terre
Le corps éthérique est le corps vital. Il est le parfait double du corps physique sur le plan subtil. Il est fait d’énergie vitale et assure les échanges énergétiques au niveau des différents corps subtils.
Le corps astral est le corps émotionnel, c’est-à-dire l’enveloppe composée des sentiments, humeurs et émotions.
Le corps mental est le corps de la réflexion. Il est le siège de l’intellect et des pensées.
Le corps causal est l’enveloppe où nous emmagasinons nos mémoires lointaines (vies antérieures, traumatismes, expériences passées etc.)

Comme nous l’avons vu, bien que composé lui aussi d’énergie, seul le corps physique nous est visible car les autres enveloppes sont de l’énergie qui vibre à des vitesses plus élevées. L’énergie qui vibre à une vitesse supérieure à celle de la lumière est dite énergie subtile.
Plus leur niveau vibratoire est élevé, plus les corps sont vastes (le corps astral peut ainsi s’étendre à plusieurs mètres du corps physique).
L’homme, doté de son corps physique et de ses corps subtils, est émetteur-récepteur d’informations, échangées avec les différents plans de l’univers.

 

LA CIRCULATION ÉNERGÉTIQUE

A travers ces enveloppes subtiles, douze méridiens forment un réseau de canaux énergétiques qui véhiculent l’énergie subtile, le Chi. L’énergie subtile circule ainsi dans des circuits analogues aux circuits nerveux, sanguins et lymphatiques du corps physique.
Ce système de canaux comporte des milliers de vaisseaux : les nadis, parmi lesquels trois sont importants et gouvernent le corps entier.

Ida est le vaisseau latéral, situé à gauche de la colonne vertébrale. Il va vers le haut, du coccyx droit jusqu’à la narine gauche. C’est le canal de l’énergie Yin, c’est-à-dire l’énergie féminine. Pingala est le vaisseau latéral, situé à droite de la colonne vertébrale. Il va vers le bas, de la narine droite jusqu’au coccyx gauche. C’est le canal de l’énergie Yang, c’est-à-dire l’énergie masculine.
Sushumna est l’axe vertical. C’est par ce canal que monte l’énergie spirituelle, que l’on nomme la kundalini, qui alimente les sept chakras principaux, eux-mêmes situés sur le canal Sushumna.

 

LES CHAKRAS

Les chakras constituent la clé du système énergétique. Ce sont eux qui transforment l’énergie subtile en énergie physique plus lente utilisable par le corps physique, et inversement.
Chaque chakra est un corps énergétique de forme circulaire, vibrant chacun à une fréquence différente. Ils sont, chacun, associés, à un corps subtil particulier, ainsi qu’à une couleur.

Ainsi, le premier chakra, le chakra racine, est représenté de couleur rouge et associé au corps physique.
Le deuxième chakra, le chakra sacré, représenté de couleur orange, est associé au corps éthérique.
Le troisième chakra, le chakra du plexus solaire, représenté de couleur jaune, est associé au corps émotionnel (ou corps astral).
Le quatrième chakra, le chakra du cœur, de couleur verte, est associé au corps mental.
Le cinquième chakra, le chakra de la gorge, de couleur bleue, est associé au corps causal.
Le sixième chakra, le chakra du 3ème œil, de couleur indigo, est associé au corps bouddhique.
Le septième chakra, le chakra coronal, de couleur violette, est associé au corps divin.

Chacun de ces chakras et corps énergétiques est d’une extrême importance, puisque leur état de fonctionnement est en correspondance avec nos attitudes et notre développement spirituel.

De nombreuses recherches scientifiques ont été menées pour mettre les chakras en évidence. Leur fonctionnement se traduit par une activité électrique du corps, surtout au niveau de la peau.
Ainsi, avec des capteurs sur le majeur et la paume de la main, il est possible de mesurer l’activité électrique des points d’acupuncture reliés aux chakras.

Chaque chakra a une fonction qui lui est dévolue, ainsi que des organes qu’il contrôle. De plus, des recherches ont fait apparaître une corrélation entre les chakras et les glandes endocrines. Le chakra racine correspond aux glandes surrénales. Le chakra sacré correspond aux ovaires et testicules. Le chakra du plexus solaire correspond au pancréas. Le chakra du cœur correspond au thymus. Le chakra de la gorge correspond à la thyroïde. Le chakra du 3ème œil correspond à l’hypophyse. Et le chakra coronal correspond à la glande pinéale.

 

EXISTE-T-IL DES PREUVES DE L’EXISTENCE DES CORPS ÉNERGÉTIQUES ?
Voir aussi l’article « j’ai testé la photo d’aura »

Si certaines personnes peuvent voir et sentir les corps énergétiques, ce n’est pas le cas de tout le monde. Ce sont les photographies du russe Semyon KIRLIAN qui ont permis, pour la première fois, d’apporter la preuve de leur existence, en montrant un halo lumineux autour d’objets ou d’êtres vivants.
Depuis, des appareils ont été mis au point afin de mesurer le champ d’énergie électromagnétique de la main de sujets, par le biais de capteurs. Les fréquences mesurées correspondent à des couleurs, ainsi reproduites sur une photo.

Qu’est-ce que l’aura ?

L’aura est la manifestation de notre champ énergétique. Elle résulte de l’émanation de l’ensemble des corps subtils et des chakras.
Elle s’observe sous la forme d’un halo lumineux et sous forme de couleurs qui sont en perpétuel mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *