Connaissance de soi : j’ai testé le Design Humain

Je vous le disais dans mon dernier article, mon objectif principal n’est plus la guérison en soi, mais plutôt la reconnexion avec moi-même et avec la vie que je suis censée mener. Et cela passe inévitablement par la COMPRÉHENSION de qui je suis !
Parmi les outils que j’ai été inspirée à tester pour le moment, il en est un qui est assez bluffant et dont on ne parle, à mon avis, pas suffisamment : c’est le Design Humain.

C’est un outil bluffant parce qu’il constitue un véritable mode d’emploi de notre incarnation. Lorsque j’ai testé la méthode Chrysalide, j’ai obtenu des informations vraiment intéressantes et fascinantes mais, pour cela, il me fallait recourir à un médium, capable de lire mon chemin d’évolution, d’avoir accès aux annales akashiques, à mes vies antérieures, quelqu’un capable de communiquer avec ses guides et, éventuellement, avec les miens. Et je n’ai pas changé d’avis, c’est une expérience que je vous recommande grandement, si vous en avez l’occasion.

Le Design Humain, lui, ne me parle pas du parcours de mon âme, mais du véhicule énergétique qui lui a été attribué pour venir accomplir, sur Terre, la mission qu’elle s’est fixée pour cette vie-ci.
Ce qui apparaît là extraordinaire c’est que si nous nous sentons/croyons parfois parachutés ici sans mode d’emploi et livrés à nous-mêmes, le Design Humain nous montre à quel point, au contraire, tout est PARFAITEMENT orchestré et prévu avant même notre venue, et à quel point la vie peut être facile pour peu que l’on suive notre plan de vol.

Avant d’aller plus loin, il serait peut-être judicieux que vous en appreniez un peu plus sur le Design Humain. Je vous recommande notamment l’interview de Jacques Chapoutot, ainsi que son site designhumain.eu. Car, aujourd’hui, c’est ma propre expérience avec ce puissant outil de transformation que je voudrais aborder. Je ne vais donc vous parler que de ce qui s’applique à MON type d’aura, MON profil, MA destinée, MON fonctionnement etc. Je vous donne rendez-vous à la fin de cet article pour savoir si je vous conseille de faire votre analyse de design humain… ou pas 😉

Depuis quatre ans que je baigne à temps plein dans mon cheminement de guérison, j’ai eu l’occasion de faire le tour d’un bon nombre de techniques. Certaines m’ont parlé, d’autres moins. Et, parmi celles qui m’ont attirée, j’ai dû faire un choix pour savoir lesquelles j’allais expérimenter, ne serait-ce que pour une question de budget.
Pourtant, chose étonnante, en quatre ans, je n’avais jamais, JAMAIS entendu parler du Design Humain. Ni de près ni de loin. Jusqu’à cette journée de septembre 2015 où j’ai été conviée à participer à un atelier de découverte à la Rochelle, avec Jacques Chapoutot, analyste et formateur en design humain. Après une brève recherche sur ce que cela pouvait bien être, j’ai tout de suite été emballée et me suis donc inscrite.

Après l’atelier, je n’ai pas pu résister à l’envie d’approfondir tout cela avec des analyses plus poussées, afin de pouvoir partager avec vous cet outil prometteur !

QU’EST-CE QUE LE DESIGN HUMAIN ?

Le Design Humain est une synthèse de plusieurs sciences traditionnelles (l’astrologie, le système des chakras, le I’Ching, la Kabbale) et plus modernes (l’astrophysique et la génétique) et a, en 1987, été reçue en canalisation par un canadien du nom de Ra Uru Hu. En intégrant ainsi les sagesses millénaires aux découvertes plus récentes, le Design Humain nous propose une vision nouvelle de qui nous sommes et nous permet d’agir en fonction de ce qui est bon ou non POUR NOUS-MÊME. Car ce qui est valable pour moi n’est pas forcément valable pour vous. Et c’est bien là tout le problème de notre société qui nous pousse à tous rentrer dans les mêmes cases, à avoir le même fonctionnement, les mêmes rêves, bref qui fait comme si nous étions tous issus du même moule, alors que PAS DU TOUT !

On appelle d’ailleurs le Design Humain la science de la différenciation, car il constitue un système unique de connaissance de soi, mettant l’accent sur notre aspect UNIQUE.
Pour bien comprendre ce dont il s’agit, il est important de revenir à la base de tout, et à notre nature d’êtres énergétiques, et de partir du postulat que nous sommes bel et bien des êtres spirituels, faits d’énergie, qui venons nous incarner sur Terre, afin d’expérimenter la matière et la dualité et, ainsi, d’évoluer.

Pour ce faire, nous avons besoin d’un véhicule, et ce véhicule n’est pas seulement fait de chair, de sang et d’os. Plus qu’un corps physique, nous sommes tout un système énergétique.
En effet, à partir d’une matrice universelle, identique pour tous, chaque champ énergétique humain est ensuite « spécialisé », en vue de la mission unique qui lui est attribuée. Comme il n’y a pas deux missions totalement identiques, il n’y a pas deux champs énergétiques totalement identiques… ce qui fait de nous des êtres humains tous UNIQUES les uns par rapport aux autres.

Ainsi, trois mois avant notre naissance, puis au moment de notre naissance, un câblage bien spécifique de notre champ énergétique est réalisé et tous les potentiels dont nous allons avoir besoin dans la vie sont activés. La superposition de ces deux empreintes énergétiques (celle réalisée trois mois avant notre naissance et celle réalisée le jour même de notre naissance) constitue notre Design Humain personnel.
Grâce à notre date, heure exacte et lieu de naissance, un logiciel d’imagerie mécanique Maïa génère ce que l’on appelle le schéma corporel, grâce auquel nous allons pouvoir lire, décrypter notre aura dans les moindres détails : la nature de notre champ énergétique, son mode de pilotage, ses potentiels, ses guides intégrés (GPS), ses points de sensibilité, sa mission unique etc. Bref, la façon dont l’on doit se comporter pour que la vie se déroule à merveille !

IDENTIFIER MA MISSION DE VIE UNIQUE

Nous l’avons vu, nous nous incarnons sur Terre avec une destinée, c’est-à-dire un rôle à remplir, une mission bien spécifique à accomplir au sein de l’Humanité. C’est ce que le Design Humain appelle la croix d’incarnation. Il en existe 192 essentielles et 768 spécifiques.
En ce qui me concerne, je suis sur la croix de l’explication, c’est-à-dire que je suis là pour… expliquer les choses.
On m’a d’ailleurs très souvent dit que j’avais le don d’expliquer clairement des choses parfois compliquées… Voilà qui vient confirmer cette croix d’incarnation 😉

CONNAÎTRE LA NATURE DE MON VRAI SOI

Comme dit plus haut, notre véhicule (notre aura) a alors été conçu en conséquence et a été « câblé » de manière à nous rendre parfaitement apte à remplir cette mission.
Ce véhicule énergétique obéit à de nombreuses lois naturelles fondamentales dont, notamment, ce que l’on appelle la stratégie comportementale. Cette stratégie comportementale dépend du type d’aura dans lequel nous sommes.
Il en existe quatre grands types : les Générateurs (avec la sous-catégorie des Générateurs-Manifesteurs), les Manifesteurs, les Projecteurs et les Réflecteurs. La première chose, lorsque l’on a identifié à quel type on appartient, est de comprendre comment ce véhicule fonctionne… afin de l’utiliser de la manière adéquate, ce qui aura comme conséquence une vie bien plus simple et facile. On se retrouve alors toujours au bon endroit, au bon moment, à agir de la bonne manière et vis-à-vis des bonnes personnes.
Programme plutôt alléchant, non ?

Pour ma part, je suis donc – en tant qu’âme et pour la durée de cette vie en tant que Nathalie – la passagère d’un véhicule énergétique de type Générateur. Cela signifie que mon champ énergétique est ouvert, enveloppant, sensible. Mon aura est, par nature, poreuse, ce qui explique pourquoi je me suis toujours sentie comme une éponge qui absorbe toutes les énergies qui m’entourent.
Ce n’est pas pour rien si cette aura est ainsi absorbante : c’est pour être en mesure de capter les énergies et informations extérieures qui servent de guides, nous permettant d’expérimenter certaines choses que nous sommes venus travailler. Tout ceci est étudié pour le cas où, bien, sûr, nous utilisons correctement notre véhicule, auquel cas notre champ énergétique est alors protégé par une « armure d’invincibilité », tout en restant ouvert.
En revanche, quand un Générateur ne respecte pas sa stratégie comportementale, cette aura poreuse n’est pas protégée. Alors, tous les centres ouverts (qui apparaissent en blanc sur le schéma corporel), qui ont été conçus pour être sensibles et être sources d’apprentissage et de sagesse, en deviennent vulnérables et peuvent se retrouver sous l’influence de personnes extérieures qui pourraient le faire dévier de la tâche qui lui est dévolue ; si je ne respecte pas la loi naturelle qui s’applique aux Générateurs, je suis ainsi à la merci de tout ce que mon aura capte à l’extérieur : les critiques, les jugements, les pressions, les colères des autres personnes.

Quelle est donc cette stratégie comportementale à respecter ? En ce qui me concerne, c’est – « tout simplement », j’ai envie de dire – de ne pas initier les choses, de ne pas faire le premier pas mais, au contraire, d’attendre une invitation et d’y RÉPONDRE. En effet, l’aura des Générateurs incite les autres à les solliciter, afin qu’ils puissent répondre. Et cette réponse doit venir de leur centre sacral (le centre coloré en rouge sur le schéma corporel des Générateurs). Ce centre sacral, qui correspond au 2ème chakra (le chakra sacré), est le centre de l’énergie vitale.
Utiliser correctement son véhicule énergétique de type Générateur, c’est donc être à l’écoute de son énergie sacrale, c’est-à-dire à ce qui vibre dans le ventre, afin de répondre à cette sollicitation.

Pour résumer, ma stratégie comportementale est d’attendre d’être sollicitée (par quelqu’un, par une question ou par les événements de la vie qui viennent à moi) et de laisser mes tripes répondre : si ça vibre agréablement, que ça m’éclate, c’est que la réponse est OUI, je peux y aller, il s’agit de quelque chose de bon pour moi ; si ça vibre bof ou carrément désagréable, c’est que la réponse est NON.

Et s’il semblerait que 70 % de la population humaine soit de type Générateur (37 % étant même de purs Générateurs, contrairement aux Générateurs-Manifesteurs), il saute également aux yeux que, dans nos sociétés où il nous est toujours demandé de foncer, d’accomplir, de prendre des initiatives, cela revient à demander à ces Générateurs de se comporter comme des Manifesteurs, c’est-à-dire de nier leur mode de fonctionnement et d’aller complètement à l’encontre de leur loi naturelle, pour en appliquer une qui ne correspond absolument PAS à leur type de champ énergétique. Quelle aberration et, surtout, quel gâchis de potentiel !!

Vous rendez-vous compte à quel point le Design Humain vous met en perspective l’extrême simplicité de la Vie quand on en suit juste le mode d’emploi ?
Cela signifie que tout ce que j’ai à faire en tant que Générateur, pour que ma vie soit fluide et coule sans accroc, c’est d’attendre que les choses viennent à moi, d’écouter les sensations dans mon corps et de ne faire que ce qui m’éclate. Tout mon champ énergétique est alors protégé et tous mes potentiels travaillent dans le bon sens.

Si vous connaissez un peu mon histoire et mon parcours de guérison, vous comprenez que, sans connaître le Design Humain, ne faire que ce qui me fait vibrer est précisément la décision que j’ai prise dès 2011 ! Mais le comprendre ainsi, en avoir une confirmation quasi… scientifique, est très libérateur. Cela me donne une justification vis-à-vis des autres, comme une prescription médicale que je pourrais brandir à tous, pour justifier le fait que je ne veuille plus faire que ce qui m’enthousiasme. Car, en effet, il ne s’agit plus de faire égoïstement ce qui m’éclate dans la vie, en prenant comme prétexte la maladie. Non, le Design Humain me dit noir sur blanc que c’est même ce que je DOIS faire TOUTE MA VIE, pour  fonctionner correctement !

Bon, bien évidemment, il ne suffit pas de savoir à quel type de véhicule énergétique on appartient et d’identifier quelle stratégie comportementale on doit suivre, pour avoir tout compris à qui l’on est et pour que la vie devienne magique et magnifique en un claquement de doigt (quoique…). Mais prendre conscience, ne serait-ce que de ce premier élément, est déjà un grand pas…

Quand on se sent écrasée par la vie, dépassée par les événements, c'est le signe que l'on ne respecte pas notre stratégie comportementale et notre autorité intérieure !
Quand on se sent écrasée par la vie, dépassée par les événements, c’est le signe que l’on ne respecte pas notre stratégie comportementale et notre autorité intérieure !

Après, il est également important de connaître son autorité intérieure, c’est-à-dire les GPS que la Vie a placés dans notre véhicule. Notre système de guidance personnelle, en somme ! Ainsi, en ce qui me concerne, cette autorité est celle du plexus solaire, à savoir une autorité émotionnelle.
Cela signifie que, non seulement, en tant que Générateur, je dois attendre la sollicitation, pour y répondre, mais en tant que Générateur ayant une autorité émotionnelle, il est nécessaire que je ne succombe pas à l’impatience et que je prenne toujours LE TEMPS pour répondre. Car c’est de cette attente que viendra la clarté.

Le Design Humain nous fournit également d’autres informations importantes, comme le profil de caractère, qui nous permet « d’accomplir notre mission comme personnage authentique sur la scène de notre vie » (« Design humain – la science de la différenciation » de Lynda Bunnell).

Selon le Design Humain, chaque véhicule énergétique humain est un composite, un assemblage très sophistiqué de deux parties n’ayant rien à voir l’une avec l’autre – et pourtant « forcées » de cohabiter au sein d’une même structure : la personnalité consciente (les traits noirs sur le Schéma Corporel) et le design inconscient (les traits rouges, qui représente le corps et son intelligence cellulaire). Chacun de ces deux composants possède sa propre couleur.
Extrait du site http://designhumain.eu

Pour ma part, je suis donc Investigateur / Martyr.
L’investigateur a tendance à examiner le fondement des choses afin de découvrir comment la vie fonctionne. Il a besoin d’approfondir ses connaissances, de tout connaître sur un sujet pour se sentir rassuré ou apte à en parler.
Le martyr, lui, aime tester, vérifier, valider, en expérimentant personnellement.

Percevez-vous en quoi ce profil m’aide dans la réalisation de ma croix d’incarnation qui est l’explication ? Et arrivez-vous à voir le lien de tout ceci avec le but que je poursuis à travers ce site, en testant des techniques et en partageant ce que j’expérimente, comprends et apprends ? 😉 Moi, je trouve tout cela absolument WAHOUU !

Vous le voyez, il est donc surtout primordial pour le Générateur de toujours activer la protection assurée par son centre sacral, en ne s’imposant pas des actions qui ne le font pas vibrer. Car si ce centre n’est pas impliqué dans les choses que j’entreprends dans la vie, si je les fais pour faire plaisir à quelqu’un ou parce que j’ai promis de le faire, les conséquences peuvent être vraiment importantes et fâcheuses. TRÈS fâcheuses. J’en ai d’ailleurs fait l’expérience par le passé : je suis tombée dans les pièges du non-soi mental.

LES RISQUES DU NON-SOI MENTAL

En effet, lorsque nous n’appliquons pas la stratégie de notre type d’aura et que nous ne sommes pas à l’écoute de notre autorité intérieure, c’est tout le système énergétique qui se met à dysfonctionner. Comme on peut le voir sur le bas de mon propre schéma corporel ci-contre, lorsque je me prive de l’énergie sacrale, je perds également mon instinct (centre à gauche), ma guidance émotionnelle (centre à droite) ainsi que l’adrénaline du centre de la racine (centre en bas).

Mais ce n’est pas tout ! Les centres en blanc sur le schéma corporel, qui ont été conçus de manière à être sensibles aux énergies extérieures en vue de permettre des apprentissages, deviennent complètement vulnérables. Et alors qu’ils étaient ouverts pour permettre d’acquérir de la sagesse sur certains points mais sans risque de s’identifier aux énergies extérieures, ils deviennent sensibles aux conditionnements et aux pressions : ce sont toutes les influences extérieures (familiales, sociales, morales, socio-culturelles, religieuses…) qui se mettent à nous contrôler. C’est alors que les fausses croyances, les conditionnements nous amènent petit à petit à avoir une vision erronée de qui nous sommes, à croire faussement que nous devons être une certaine personne, agir de telle façon. Le non-Soi définit toutes les décisions que nous prenons sous l’autorité du mental.

On pense par exemple que l’on doit faire les choses pour faire plaisir aux autres, que l’on doit prouver sa valeur, que l’on doit accomplir des choses, prendre des initiatives… et on est complètement dans l’illusion. Je vous donne un exemple concret avec mon centre du cœur (centre de l’ego), qui est complètement ouvert, c’est-à-dire que non seulement il n’est pas défini (il apparaît en blanc) mais aucune porte qui le compose n’est activée.

Les gens avec un centre du cœur ouvert ne sont pas destinés à être volontaires et compétitifs, mais ils ressentent souvent le besoin de trouver le courage d’exercer leur volonté et tenir leurs promesses, et se font ainsi prendre au piège dans un cercle vicieux. Un centre du cœur ouvert n’a rien à prouver à qui que ce soit, en aucune circonstance. Jamais. C’est un tel bienfait de ne pas avoir à prouver sa valeur : cela permet d’être en paix avec soi-même, sachant qu’on sera toujours guidé par notre autorité personnelle à prendre des engagements qui nous conviennent et non pas par besoin de paraître à la hauteur.
[DESIGN HUMAIN, la science de la différenciation]

Et quand j’écrivais plus haut que « foncer », « aller de l’avant pour accomplir » était ce que nous inculquait la société, je parle également du milieu du développement personnel où tout est toujours bon pour nous inciter à développer notre discipline, nous fixer des objectifs et tout faire pour les atteindre. Là aussi, tout le monde est considéré comme fonctionnant de la même façon et étant donc en mesure d’appliquer des techniques identiques.

Or, j’ai par exemple compris que les Générateurs ne peuvent, dans leur propre vie, manifester leurs idées. Ils ne sont pas faits pour se créer des images mentales de ce à quoi leur vie devrait ressembler ou essayer de réaliser leur vision. Ce n’est pas leur mode de fonctionnement. Agir ainsi comme des Manifesteurs, qu’ils ne sont pas, ne peut amener que de la frustration et de l’insatisfaction. En effet, lorsque les Générateurs sont les initiateurs, lorsqu’ils cherchent à accomplir, à faire le premier pas au lieu de simplement « attendre et répondre », l’énergie se coince et ne circule plus correctement. Pour compenser, le mental les pousse toujours de l’avant ou devient attaché aux résultats qu’ils croient désirer.

J’ai bien connu tous ces processus, malheureusement, et notamment dans ma façon d’aborder le travail !

Au lieu de trouver la satisfaction, ces individus ne peuvent même pas terminer ce qu’ils commencent. Ils finissent par épuiser leur énergie sans être satisfaits.
Tous les Générateurs sont nés pour travailler et ils aiment travailler. Une fois qu’ils répondent et s’engagent dans une activité, ils traversent une à une les différentes étapes qui ont trait à son bon développement. Mais ils peuvent rencontrer en cours de route des plateaux d’énergie. Chaque fois que ces temps d’arrêt se produisent, ils doivent de nouveau recevoir des instructions ou être inspirés par de nouvelles perspectives pour continuer à répondre.

[Extrait de « DESIGN HUMAIN, la science de la différenciation » de Lynda Bunnell – éditions Ariane]

C’est ainsi que j’ai toujours fonctionné !! Sauf que, dans les périodes de plateaux, justement, je culpabilisais et me mettais la pression… Parce que je n’accomplissais plus rien, parce que je pensais que je devais me mettre des coups de pied aux fesses pour continuer à avancer, atteindre des objectifs, respecter des dates butoirs.

Je n’étais plus motivée, plus inspirée, mais je pensais que j’étais flemmarde et qu’il me fallait exercer ma volonté et ma discipline, que je devais m’organiser et me forcer pour enfin terminer ce que j’avais commencé. Je n’ai pourtant toujours été capable de travailler dur QUE lorsque j’étais animée par cette énergie ressentie dans le ventre, cette énergie sacrale dont je ne connaissais pas l’existence mais que je ressentais si bien. Et dire qu’il m’aura fallu attendre 42 ans pour arrêter de culpabiliser parce que je n’arrivais pas à me forcer à certaines tâches et que je procrastinais sans cesse !

Pourtant, les conséquences peuvent être tellement désastreuses quand le Générateur s’engage dans des actions qui ne le font pas vibrer !
Lorsque je ne respecte pas de faire les choses que lorsque JE m’éclate dedans, je me sens dépendante des autres et perds toute ma stabilité : c’est à ce moment là que l’environnement commence à me mettre la pression.
Ayant perdu le centre de l’instinct, je n’ai alors plus de possibilité naturelle de savoir ce qui est bon pour moi.

C’est ce qui m’est arrivé pendant une bonne dizaine d’années, jusqu’en 2011-2012 où, grâce à la maladie, j’ai voulu reprendre ma vie en main et j’ai intuitivement (re)commencé à respecter la nature de mon vrai Soi. Pendant toutes ces années, j’ai fait des (mauvais) choix, parce que dictés par de mauvaises raisons. J’étais simplement devenue en quête de ce que je pouvais faire pour réduire les pressions de mon environnement et obtenir la reconnaissance des autres. Dans mon activité professionnelle, cela m’a même menée à la compétitivité, à la course à la rentabilité, et j’en ai perdu le plaisir de mon travail, que j’avais pourtant choisi et créé parce qu’il m’éclatait.

La société nous met en permanence dans cette position où il faut prouver que l’on est capable, que l’on est volontaire, entreprenant, que l’on est le meilleur.
Oui, mais certains véhicules énergétiques (comme un Générateur ayant un centre du cœur ouvert !) ne sont absolument pas faits pour fonctionner sur la base de la motivation et de la volonté !

LE BILAN DE MON EXPÉRIENCE

En général, une analyse de Design Humain n’apporte pas forcément de grandes révélations. En revanche, elle apporte des confirmations. On sait que ce qui nous est révélé est vrai car on en avait déjà l’intuition, cela résonne parfaitement en nous. Par exemple, j’ai passé mon temps à remuer la tête en signe acquiescement, tout le long de l’écoute de mon analyse ! C’était tellement ça, tellement moi ! Comment une personne qui ne me connaît absolument pas pouvait-elle me cerner aussi précisément ? Je trouve incroyable que tout apparaisse ainsi aussi clairement (pour qui sait l’interpréter, évidemment) sur un simple schéma : mes potentiels, mes attirances mais aussi les difficultés que j’ai pu vivre, les écueils dans lesquels je suis tombée. Un analyste en Design Humain n’est pas devin, il « se contente » de nous révéler ce qu’il a sous les yeux, ce qui a été prévu pour nous. Tout est là, tout est écrit, le positif… comme le négatif si jamais on ne suit pas le mode d’emploi comme il faut !

Forcément, c’est toujours délicat de vouloir retracer, à travers un billet de blog (qui est probablement déjà bien trop long !), tout ce que m’a révélé cette analyse, tout ce que le fait d’en prendre conscience a apporté comme changements dans ma vie ! Il y a forcément aussi des choses personnelles. Mais une chose est sûre, je sais que je suis sur le bon chemin, et plus jamais je ne tomberai dans le piège du non soi mental ! Je prends de plus en plus conscience de qui je suis et il est même encore parfois très déconcertant de réaliser à quel point tout est simple, SI SIMPLE, quand on fait ce qu’on était censé faire, quand on fonctionne de la façon dont on était censé fonctionner. Et on réalise alors qu’effectivement, on n’est pas là par hasard et qu’on n’a pas été parachuté dans cette Vie sans boussole !

On réalise aussi à quel point on est parfait, tel que l’on est. Tous ! Pourtant, on a peut-être passé des années à lutter contre certains traits de caractère que l’on pensait devoir changer, on a peut-être envié tel talent à une autre personne… Alors qu’on a juste les attributs PARFAITS pour nous permettre de remplir notre rôle unique sur cette Terre.

Par exemple, ma tendance à toujours vouloir tout comprendre, à approfondir encore et encore tel sujet avant d’en faire un article par exemple pourrait paraître comme un défaut. C’est chiant, des fois, les gens qui veulent toujours tout comprendre (je suis quand même la fille qui, au collège, n’arrivait pas à appliquer le théorème de Pythagore, parce qu’elle voulait absolument comprendre POURQUOI le carré de l’hypoténuse était égal à la somme des carrés des autres côtés !!!). Je pensais parfois que j’étais beaucoup trop perfectionniste, voire que je procrastinais, que je cherchais à en savoir plus sur le sujet, juste pour repousser le moment où je me mettrais à écrire. Or, je réalise avec le Design Humain que je suis un investigateur et que ce trait de caractère est là précisément pour m’aider à remplir ma croix d’incarnation de l’explication !
Quand j’ai refusé tout net une intervention chirurgicale pour me faire retirer une tumeur, parce que j’avais le sentiment que du plus profond de mes cellules, tout me criait « NOOOOON », un neurologue s’est foutu de moi comme s’il était aberrant d’écouter davantage son corps qu’un médecin. Et je réalise avec le Design Humain que j’ai un instinct de survie très fort et je suis certaine que c’est lui qui m’a fait prendre la fuite de la sorte alors que mon hospitalisation était déjà programmée. Heureusement que je me suis écoutée et que mon entourage a eu l’intelligence de me soutenir au lieu de me mettre la pression pour que je me fasse opérer.

ET VOUS ?

Si, comme moi, vous êtes dans une quête de vous comprendre, de savoir pourquoi vous êtes ici sur Terre, d’avoir des pistes de confirmation que vous êtes ou non sur votre chemin de vie, je ne peux que vous encourager à faire faire au moins une analyse de Design Humain. Pour information, j’ai choisi l’analyse « Synthèse 7 en 1 », afin d’avoir une vision globale de ce que pouvait apporter cet outil. J’ai également opté pour une autre, bien spécifique, dont je vous parlerai prochainement. A vrai dire, une fois que l’on commence, on aurait envie de toute les faire, tellement le Design Humain peut apporter d’informations !

Il est, par exemple, possible de faire une analyse de nos compétences innées, afin de trouver un nouveau métier et réussir professionnellement… Il est possible de faire une analyse de compatibilité avec un compagnon, savoir si nous sommes faits l’un pour l’autre, dans quels domaines nous aurons des difficultés et comment les résoudre… Il est possible de faire une analyse pour déterminer le meilleur environnement ou cadre de vie pour soi…

En tous cas, le minimum que vous puissiez faire est de connaître votre type d’aura et la stratégie comportementale qui lui est associée. Alors allez vite sur le site http://designhumain.eu/accueil/votre-design-gratuit/ pour générer votre design gratuit !

Je suis vraiment curieuse et impatiente que vous me disiez, dans les commentaires, à quel type (Générateur, Générateur-Manifesteur, Manifesteur, Projecteur ou Réflecteur) vous appartenez !!!

31 pensées sur “Connaissance de soi : j’ai testé le Design Humain

  • 15 avril 2016 à 18 h 54 min
    Permalink

    Merci pour ce bilan, vraiment très intéressant et complet. C’est vraiment scotchant je n’ai pas d’autre mots !
    Et tout ce dont tu parles par rapport à ton non soi me parle tellement aussi. Si ça se trouve je suis générateur comme toi. Mais par contre, je ne peux pas vérifier tout de suite, je ne sais plus du tout mon heure de naissance. C’est d’ailleurs pour ça que je n’ai toujours pas fait faire mon thème astrologique, d’ailleurs ^^

    Répondre
  • 15 avril 2016 à 19 h 06 min
    Permalink

    Avec plaisir Cynthia !
    oui c’est important d’avoir ton heure exacte de naissance, tu devrais la trouver sur le livret de famille de tes parents ou sur un extrait d’acte de naissance. Ceci dit, pour moi, elle était différente sur les deux, alors j’ai fait confiance à celle qui était inscrite sur le livret de famille 😉

    Tiens-moi au courant quand tu auras l’info et que tu auras créé ta carte de design humain !!

    Répondre
  • 15 avril 2016 à 20 h 25 min
    Permalink

    Vraiment très intéressant tout ça. Je ne connaissais pas du tout et j’avoue en effet que c’est bluffant.

    Je me suis pas mal reconnue dans certaines de tes descriptions et pour cause, je suis  » Générateur  » également.
    Par contre le site pour faire le thème est en anglais chez moi. Parfois ça m’arrive et donc je me demandais si c’était normal ?

    C’est une belle expérience que tu as faite-là :).

    Répondre
  • 15 avril 2016 à 22 h 00 min
    Permalink

    Coucou Murielle

    Ahaaaa tu es donc un Générateur aussi ? 😉
    Si ce n’est pas indiscret, tu me diras aussi ton profil et ton autorité intérieure ? Juste comme ça, par curiosité 🙂 Ah et ta croix d’incarnation, qu’est-ce que c’est ?

    Oui effectivement, le site pour créer sa carte de design est en anglais !

    Répondre
    • 16 avril 2016 à 7 h 44 min
      Permalink

      Rho mais la curieuse ;). Le mieux c’est que je te montre tout ça par message FB.

  • 18 avril 2016 à 11 h 45 min
    Permalink

    Bonjour Nathalie

    Je veux bien croire que votre mission soit d’expliquer les choses, car je trouve votre article très clair. Merci pour cette découverte ! Apparemment, je suis Projecteur 🙂

    Martine

    Répondre
    • 18 avril 2016 à 16 h 35 min
      Permalink

      Merci Martine 😉

      Alors, est-ce que tu te reconnais dans le type Projecteur ?

      A bientôt !

  • 27 avril 2016 à 16 h 48 min
    Permalink

    Bonjour Nathalie,

    Je suis générateur 2/4 et je progresse drôlement avec le DH que j’ai découvert en octobre 2015! c’est passionnant en effet.
    Ma croix d’incarnation est le vaisseau de l’amour.

    Répondre
    • 17 mai 2016 à 9 h 09 min
      Permalink

      Bonjour Johelle

      Je me demande en quoi consiste cette croix d’incarnation du vaisseau de l’amour ?

    • 17 mai 2016 à 11 h 41 min
      Permalink

      Bonjour Nathalie, justement je cherche des informations plus concrètes, l’analyse n’ayant pas approfondi clairement ce point .

    • 17 mai 2016 à 20 h 25 min
      Permalink

      Oui c’est vrai, j’ai remarqué aussi qu’il était difficile de trouver des informations sur les différentes croix d’incarnation, hors analyses !

  • 16 mai 2016 à 19 h 06 min
    Permalink

    Bonjour Nathalie, félicitation et merci pour votre article très clair sur le Design Humain. En tant que croix d’incarnation de la » Contagion » (je suis là pour transmettre, propager les choses qui me semblent importantes et m’intéressent…:-)) et étant moi aussi un Investigateur/ Martyr) je suis contente de vous avoir invitée à cet atelier de septembre 2015…! Bien cordialement
    Sylvie F.

    Répondre
  • 20 mai 2016 à 22 h 46 min
    Permalink

    Bonjour Nathalie,
    C’est sûrement un des articles les plus importants de ton blog.
    j’aimerai être franc et direct : si j’étais président de la république je mettrai le système design humain au programme de l’éducation nationale !
    On ne peut pas se permettre d’ignorer le mode d’emploi de la vie humaine dans ce monde de dualité, la science de différentiation aide à vivre en harmonie avec soi-même et avec les autres!
    Je l’ai testé, et voici ce que je peux affirmer : pourquoi je n’ai pas appris cela il y a 10 ans ?? j’aurai pu m’éviter de regrettables décisions prises par le non Soi ! Bon, maintenant je me dis : « mieux vaut tard que jamais!  »
    Le monde entier vivrait moins de conflits intérieurs et extérieurs en s’intéressant à cette science humaine nouvelle qui réussit à rendre enfin crédible au grand public de grandes connaissances ésotériques, il était temps!
    Actuellement je poursuis ma formation en design humain, je suis au milieu de « l’éducation générale », je dois dire que je me régale! mes parents, mon frère et ma belle-soeur sont tous étonnés de ce que je dis sur eux alors que je ne fais que commencer mes études!
    Je recommande à tous une analyse complète ( commençant par le type, la stratégie,…… jusqu’à la croix d’incarnation ) ou alors une analyse par thème ( profession, relationnel, holistique, ou……. ) en n’oubliant pas qu’il y a de nombreux analystes francophones. En effet, Jacques Chapoutot a son équipe qu’il garde discrètement, tandis que Josette Lamotte affiche sur son site les analystes certifiés. Le Design humain commence à être connu en France a dit Josette Lamotte, tant mieux !
    Ra Uru Hu était le premier étudiant du design humain, il a pu recevoir toutes ses connaissances en seulement une semaine, en 1987. Pour moi cela est un exploit et une révélation authentique, prouvée par la pratique empirique. Il a fait au moins 6000 consultations individuelles et transmis cette immense connaissance avant de partir, il a bien terminé sa mission. Paix à son âme !

    Répondre
    • 23 mai 2016 à 12 h 59 min
      Permalink

      Merci pour ton témoignage, Raoni !
      Et je suis bien d’accord avec toi, le mode d’emploi de notre incarnation nous était enseigné à l’école, ça nous éviterait bien des erreurs.

      Bon en même temps, je me dis aussi que c’est notre cheminement et le fait de faire des erreurs est justement ce qui nous permet vraiment de progresser et de rencontrer, un jour, des outils comme le design humain. Si on savait tout de nous depuis toujours, si on n’oubliait pas notre mission… est-ce qu’on aurait autant de possibilités d’évoluer ?

      Génial que tu puisses te former au design humain, ça doit vraiment être passionnant ! A bientôt 😉

  • 22 septembre 2016 à 16 h 21 min
    Permalink

    Bonjour !!

    As tu des titres de livres pour que je découvre le Design humain ? STP
    Merci <3

    Répondre
  • 8 octobre 2016 à 12 h 32 min
    Permalink

    Bonjour Nathalie, j’ai découvert ton site hier grâce à ma recherche sur internet à propos du design humain. Je recherchais s’il y avait d’autres sites proposant une formation, autres que ceux de Josette Lamotte et de Jacques Chapoutot car ces deux sites me posent chacun dans un genre différent, quelques problèmes. Aussi, j’aimerais contacter Raoni pour qu’il m’indique quelle formation il suivait car il semble en être très satisfait.
    J’ai trouvé ton article sur le design humain extrèmement limpide, mais je précise que je viens de lire le livre de Lynda Bunnel. Ton site m’intéresse énormément, je n’en ai pas encore fait le tour, j’en suis à la découverte de David Mogiel qui me paraît être une crème d’homme.
    J’oubliais, je suis projecteur, profil modèle-exemple/hermite (ça me fait rire).

    Répondre
    • 8 octobre 2016 à 15 h 33 min
      Permalink

      Coucou Sylvette

      D’après les messages que Raoni a postés, j’ai compris qu’il était en formation auprès de Josette Lamotte. Mais à confirmer s’il passe par ici 😉

      C’est vrai que c’est vraiment passionnant, le Design Humain, quand on met le nez dedans. Actuellement, je travaille avec Jacques Chapoutot pour comprendre ce qui, dans mon design, peut aider à expliquer les causes de ma maladie auto-immune… et ça me fait halluciner à chaque fois. Comme quoi il n’y a vraiment pas de hasard à ce qu’on crée dans nos vies, ni aux maladies qu’on développe éventuellement quand on ne suit pas notre bon fonctionnement. J’espère bientôt pouvoir faire un article au sujet de ces sessions 😉

      J’espère que tu trouveras ton bonheur pour ta formation… A très bientôt 🙂 !!!

  • 11 octobre 2016 à 12 h 32 min
    Permalink

    Coucou tout le monde

    Je viens de voir que Jacques Chapoutot de designhumain.eu organise un atelier (à Bugarach ou à distance par internet). Je pense que cela pourrait intéresser certaines d’entre vous car c’est une bonne introduction au sujet car c’est avec un atelier comme celui-ci (mais moi c’était « la nature de mon vrai soi ») que j’ai découvert le Design Humain. Voici les infos :

    SAMEDI 15 OCT – 15H-17H – Bugarach / Internet – 20€

    ATELIER LE NONSOI MENTAL

    SE LIBÉRER DE CETTE
    CA~RAPACE
    QU’ILS NOUS ONT MISE DANS NOTRE ENFANCE

    LES 9 ILLUSIONS HUMAINES

    Ah, ces fausses croyances inoculées dès notre plus tendre enfance, ces mécanismes de protection que nous avons élaborés… et qui polluent notre beauté individuelle, ce génie que la Vie a placé en chacun/e d’entre nous !

    N’est-il pas grand temps de prendre conscience et se libérer de ces illusoires béquilles ?… De retrouver nos naturelles protections ? De remettre une fois pour toutes ce NonSoi qui oeuvre par notre subconscient à tout contrôler de ce que nous sommes vraiment ?…

    Mais enfin, pour qui se prend ce petit caporal qui s’est institué général-en-chef ?!!! Nous verrons dans cet atelier les 9 grandes illusions qui gouvernent – selon la configuration de notre champ énergétique – et salissent le Grand Oeuvre que Nous sommes !

    Réservation via internet

    Pour assister à cet atelier, merci de vous inscrire :
    – si vous êtes dans l’Aude : en appelant au 06 11 70 43 33 ou par mail :
    designhumain.eu(arobase)gmail.com
    – si vous le suivez par internet : en réservant votre place via cette page : http://designhumain.eu/produit/atelier-20-portes-de-peurs-dans-la-matrice-humaine/

    Répondre
  • 4 mars 2017 à 20 h 01 min
    Permalink

    Bonjour, il manque un point très important dans le schéma corporel du DH, l’AScendant qui est notre essence.

    Répondre
  • 28 mars 2017 à 20 h 17 min
    Permalink

    Bonsoir Nathalie

    Je suis générateur manifesteur…profil 3/5…autorité intérieure :émotionnel plexus solaire

    Si tu peux m’expliquer ça m’aiderait ..merci je t’embrasse et bravo pour ton parcourt

    Anne

    Répondre
  • 29 mars 2017 à 17 h 31 min
    Permalink

    Coucou Anne

    Ouh lala je suis loin d’être une experte en design Humain, je me suis juste occupée de mon propre schéma corporel.
    Je vais regarder dans mon livre et reviens au plus vite pour te donner quelques pistes.

    En attendant, tu peux aussi regarder sur le site de Jacques :

    – ici pour le type de Générateur/Manifesteur :
    https://designhumain.eu/sdh/types-strategies/generateur/

    Potentiel
    Vos vastes ressources énergétiques vous amènent à accomplir toujours plus, Les Générateurs sont les chevilles ouvrières du progrès de nos sociétés.

    Stratégie comportementale
    Attendre la réponse de l’énergie sacrale (sous forme de sons ou de sensations agréables/désagréables) puis manifester.

    – ici pour ton autorité émotionnelle :
    https://designhumain.eu/sdh/autorite/emotionnelle/

    Il n’y a pas de vérité dans l’instant pour qui a le plexus solaire défini dans son champ énergétique. En fonction du temps que l’on s’accorde avant de décider, on fait du temps son meilleur ami ou son pire ennemi…

    – ici pour le profil martyr (comme moi) :
    https://designhumain.eu/sdh/profils/3-martyr/

    Découvrir, tester, s’adapter, remettre en question, faire des expériences pour vérifier si ce que l’on vous dit marche ou non… : tels sont les besoins de votre processus évolutif en tant que “Martyr”.

    – ici pour le profil hérétique :
    https://designhumain.eu/sdh/profils/5-heretique/

    Aptitude à être concret, pragmatique et réaliste

    Après, à moins que tu ne te formes toi-même en design humain, c’est vrai que seul un analyste est capable de faire le lien entre tous les paramètres, pour te dire pour quel métier tu es le plus faite, par exemple, quel comportement avoir dans la vie pour respecter ta stratégie comportementale. On peut même connaître le mode alimentaire qui nous est le plus adapté etc.

    Mais c’est vraiment passionnant. J’ai mis mon site et le magazine en pause pour le moment parce que je suis sur un projet qui me tient à coeur, mais j’ai encore plein de choses à partager sur le design humain, du travail que j’ai fait avec Jacques Chapoutot concernant, notamment, le décryptage de mon schéma corporel pour tenter d’expliquer la maladie dont je suis atteinte.

    A très bientôt, Anne 🙂

    Répondre
    • 29 mars 2017 à 18 h 05 min
      Permalink

      Coucou Nathalie
      Merci pour tes explications, merci pour tout ce que tu partages ! tu es juste délicieuse de ne pas faire de la « rétention d’information » comme l’on dit dans le milieu professionnel hihi… J’ai demandé à Jacques de me faire mon schéma corporel ; nous avions convenu d’un rdv téléphonique quelques temps après, mais je suis entièrement responsable de ne pas avoir « assurée » sur ce coup là ; j’ai été très sollicité lors de la naissance de ma petite fille à ce moment là (janvier 2017) et depuis n’ai pas osé le rappeler… Je suis passionnée par l’être humain ; par la raison qui fait que nous soyons incarnés… je vais donc continuer à chercher, me documenter afin de réussir à interprêter un peu mieux et notamment les portes et les canaux … merci pour toutes tes explications…. J’ai contacté David également ; j’aurai un retour d’ici 4 semaines…. Merci infiniment Nathalie. Je t’embrasse du fond du coeur.

      Anne

    • 29 mars 2017 à 18 h 06 min
      Permalink

      oups !!! pour ton site et ton magasine c’est « balo » je venais de m’inscrire pour le recevoir lol… bonne chance pour ton projet gros bisous

    • 29 mars 2017 à 18 h 33 min
      Permalink

      Oh n’hésite pas à rappeler Jacques ! S’il y a bien quelqu’un qui peut comprendre que « quand ce n’est pas le moment, ce n’est pas le moment » et qui ne prendra pas de manière personnelle un silence prolongé, c’est bien un expert en design humain hihi 😉

      Il m’a beaucoup fait sortir de cette culpabilisation qu’on se met toujours nous-mêmes quand on ne tient pas une promesse. Tu es un Générateur Manifesteur, donc ta stratégie comportementale est de n’agir que quand ça vibre fort dans ton ventre. Si tu as été accaparée par une naissance, c’était ta priorité et c’est parfait comme ça 🙂

      Avec mon livre, je pourrai te donner plus d’infos sur les différents canaux et portes, mais là encore, je n’ai pas la compréhension globale pour dire que si tu as telle porte, telle canal et tel canal, tu risques d’agir de telle façon dans telle circonstance etc.

      Et pour le magazine, pas de problème, il va revenir pour cet été, je pense :-p

      je t’embrasse, merci pour tes messages 🙂

  • 15 avril 2017 à 6 h 20 min
    Permalink

    Mais…. mais….. mais…. c’est très sectaire ça……… (secte). je connais ça depuis au moins 40 ans……… méfiance……… merci de publier mon commentaire.
    André de Mulhouse (68).

    Répondre
    • 15 avril 2017 à 11 h 13 min
      Permalink

      Cher André

      Mais… mais… mais… c’est très diffamatoire, ça. Quand on prétend dénoncer de grands dangers potentiels, la moindre des choses serait peut-être d’étayer un peu ses dires, non ? Vous qui, à 62 ans, connaissez bien les sectes, je vous en prie, faites-nous part de votre expérience dans un commentaire constructif. Je vous lirai alors avec plaisir.

      Et, en attendant, de mon côté, je vous invite à lire cet autre article : http://beaute-bonheur-sante.com/attention-aux-gourous-et-derives-sectaires/

      Je vous souhaite un très… très… très bon week-end 😉

  • 18 août 2017 à 9 h 39 min
    Permalink

    Bonjour Nathalie,

    Merci pour ton article vraiment très clair, que je viens de découvrir ( ainsi que ton blog). Je faisais des recherches sur le design humain que je viens de découvrir récemment et j’ai même acheté le livre de Linda Bunnell. Pour ma part je suis Manifesteur 5/1.
    J’ai quand même une petite question vis à vis de ton expérience. Je vais certainement suivre des cours de Numérologie bientôt mais je ne connait pas grand chose actuellement et j’aurais voulu savoir si de ton expérience, il y avait beaucoup de corrélation avec le design humain car quand même je me dit que cela devrait se recouper quelques part.
    Merci.
    Jean-Pierre.

    Répondre
  • 7 février 2018 à 22 h 37 min
    Permalink

    Merci pour le texte
    Pour moi
    générateur
    autorité emotionelle
    Investigateur/opportuniste
    Triple Split? ? (Ça par contre je n’arrive pas à traduire)

    Répondre
  • 19 mars 2018 à 23 h 30 min
    Permalink

    Merci Nathalie pour cet article riche, très bien développé et expliqué !!
    Je suis comme vous, Générateur avec profil type Investigateur / Martyr. J’aurais plusieurs questions :
    1°) Vous dites que pour le Générateur, il faut attendre d’être sollicité. Dans ce cas, si on souhaite monter son projet ou créer son entreprise, par exemple, il n’est pas bon pour nous d’en prendre l’initiative ? Il faudrait attendre qu’une autre personne nous propose de s’associer avec elle dans son projet ?
    2) Par ailleurs, comment adapter la stratégie du Générateur avec la Loi d’attraction et notre Pouvoir créateur ? Pour attirer au soi ce que l’on souhaite, ne faut-il pas déjà en émettre l’intention, donc prendre l’initiative ?
    3°) Ma croix d’incarnation est Croix de l’angle droit des lois 2 (56/60 | 3/50). « «Vous êtes ici pour parler de lois idéales, votre énergie est guidée par des règles et des règlements et vous parlez ou rêvez de la façon de les créer.Vous êtes ici pour promouvoir le changement à travers votre vision de ce qui est possible et comment cela peut être structuré avec des règles, vous ne serez pas motivé pour parler des détails de la structure, mais vous serez inspiré pour partager votre rêve et comment il va améliorer les choses.  » J’avoue que je ne saisis pas très bien. A part de parler de ma vision de la société idéale, je ne vois pas ce que je pourrai faire, ni vers quelle profession je pourrais m’orienter.
    Merci infiniment par avance pour votre éclairage.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *