Au secours, je suis devenue ORTHOREXIQUE !

 

Ce n’est pas vraiment un coup de gueule… Juste une mise au point. Parce que, dans le fond, avouons-le, tout ceci me fait sourire tellement c’est GROS, tellement la stratégie sous-jacente semble évidente 😉 Et remarquez, il vaut mieux que cela me fasse sourire, parce que si je me mettais vraiment à pleurer, je ne suis pas sûre d’être capable de m’arrêter un jour, tellement le spectacle auquel on assiste actuellement est affligeant !

Vous connaissiez l’anorexie ? Vous connaissiez la boulimie ? Mais connaissiez-vous l’orthorexie ?

Comment ?! Vous n’avez jamais entendu parler de cette nouvelle maladie à la mode dont on tente d’affubler les gens qui cherchent à manger sainement ? Tapez donc ce mot dans votre moteur de recherche préféré et vous trouverez tout un tas d’articles sur le sujet. Ouiiiii, je vous le dis : c’est THE terme à la mode, on nous le sert à toutes les sauces !

Manger trop sain ne serait, paraît-il, pas très sain

L’orthorexie se définit comme « une maladie liée à un trouble du comportement alimentaire. Elle se traduit par une véritable obsession de la qualité de la nourriture ingérée« . « Pour l’orthorexique, manger de manière saine est une obligation de chaque instant« . (pfff quelle idée, aussi !)

« Au quotidien, l’orthorexique refuse d’intégrer à son alimentation une quantité, même raisonnable, d’aliments dits « plaisirs. cela peut aller de plats en sauce, aux bonbons, biscuits, en allant jusqu’au fromage, à la viande, aux aliments non biologiques » (et celui qui ne veut pas intégrer à sa vie une dose, même raisonnable de cocaïne, il souffre de quoi ?)

« Écarter les additifs, les conservateurs, les colorants, la malbouffe produite par une industrie agroalimentaire sans âme est le b.a-ba de l’orthorexique débutant« 

« les orthorexiques considèrent leurs aliments comme des médicaments et  se refusent tout plaisir »

« le corps de l’orthorexique est un temple, le lieu de toutes les adorations. Il est persuadé que tout ira bien s’il parvient à se nourrir idéalement »

« les dogmes rigides des « diétogourous » de tout poil séduisent : il est tentant de se faire végétarien, végétalien, granivore, crudivore, hygiéniste ou macrobiotiste. L’orthorexique erre, à la recherche du régime idéal.
On aurait tort de prendre les orthorexiques à la légère, car ils ne rigolent pas. Ils sont la manifestation d’un nouveau puritanisme, d’une intolérance aux plaisirs gratuits, aux petites joies simples et sans prétention de l’existence ».

Wouuuu, mais c’est que ça ferait presque peur, n’est-ce pas  ! 😉

Je ne nie pas que les orthorexiques existent. Il y a effectivement des gens qui ont peur des maladies, qui sont obsédés à outrance par la moindre trace de ce qu’ils considèrent comme anti-santé et qui se sentent mal rien qu’à penser à du fromage, visualisant alors le gras qui se forme autour de leur cœur (comme vu, dans un reportage dernièrement : complément d’enquête sur France 2).

Oui c’est vrai, tout comme il existe des anorexiques, il existe des orthorexiques. Le problème, c’est qu’avec cette mode de ces derniers mois, pour traiter ce sujet et mettre en garde contre l’orthorexie, c’est toute une population qui est mise dans le même sac et considérée comme « malade ». UN français sur CINQ souffrirait d’orthorexie, rendez-vous compte !

Les sujets et reportages sont orientés, les propos des personnes interrogées déformés, tronqués, et au final, ce sont pratiquement tous ceux qui font attention à leur santé, et notamment les hygiénistes, crudivores, frugivores et compagnie (qui veulent supprimer de leur alimentation tous les poisons et consommer uniquement les aliments prévus pour le corps humain), qui sont catalogués d’orthorexiques.

Il n’y a qu’à voir ce petit sujet, passé récemment dans le journal de France 2 et concernant, Marc Menant, un ancien animateur, pour s’en rendre compte : il est tout simplement ridiculisé dans sa démarche santé :

http://www.francetvinfo.fr/sante-l-orthorexie-l-obsession-de-la-nourriture-saine_505159.html

Donc forcément, à lire certains articles, ou à faire le soi-disant test qui a été élaboré pour révéler si une personne est orthoréxique ou non, oui forcément je rentre dans le tableau et JE SUIS ORTHOREXIQUE 😛

Mais au secours, sauvez-moi de là !!! mdr

Eh oui, ma bonne dame, vous serez ravie d’apprendre que si vous refusez désormais – au quotidien – de consommer des produits laitiers, du gluten, de la viande, de l’alcool, du café, du sucre raffiné etc., et ne cédez pas aux aliments dits « plaisirs », c’est que vous n’allez pas bien dans votre petite tête. Allongez-vous sur mon divan, on va en discuter si vous voulez ! Alors qu’est-ce qui ne va pas ? Pourquoi faites-vous cette fixette sur les aliments poisons, ceux qui sont pleins de pesticides, de colorants, de conservateurs etc. ? Hmmm mais pourquoi donc ?

Pour avoir une meilleure santé ? Pour jouir d’une vie plus longue, mais surtout plus belle ?

Pouah mais quelle idée ! Il faudra bien mourir de quelque chose, de toute façon, alors autant en profiter et se faire PLAISIR !

Ce que les gens ne comprennent pas (et ne peuvent effectivement pas comprendre tant qu’ils ne l’expérimentent pas eux-mêmes), c’est que manger sainement n’est absolument pas une frustration. Comme je le disais, bien évidemment, il y a des gens pour qui c’est véritablement obsessionnel et à qui cela gâche la vie, mais ces personnes représentent une minorité. Tous les gens (de plus en plus) qui ouvrent les yeux sur le contenu de leur assiette, et qui opèrent des changements alimentaires, pouvant aller jusqu’à ne plus consommer que des fruits et des légumes, comme moi, ne sont pas pour autant tous orthorexiques, c’est-à-dire malades psychologiquement !

Supprimer le gluten et le lait de son alimentation, par exemple, veut forcément dire faire la chasse aux étiquettes
Supprimer le gluten de son alimentation veut forcément dire faire la chasse aux étiquettes

Bien sûr, on départ, quand on commence à supprimer certains produits dont on a pris conscience qu’ils étaient de véritables poisons (comme le gluten et le lait), on essaie de conserver nos anciennes habitudes alimentaires, et donc on cherche à substituer. Parce qu’on veut « manger pareil » mais « sans gluten et sans lait ». Oui, au début, ça peut tourner un peu à l’obsession, dans le sens où il faut lire toutes les étiquettes (parce qu’on se rend alors compte que ces poisons, eh bien il y en a dans absolument TOUT !), où on est un peu obligé de prévoir ses menus, voire de s’emmener sa gamelle quand on va manger à l’extérieur.

Mais cela ne signifie pas que la nourriture est devenue une obsession, pour autant !

Pour la grande majorité des gens, non seulement les bienfaits physiques de tels changements alimentaires ne se font pas attendre (ce qui, surtout, lorsqu’on est malade, est très motivant), mais en plus manger de bons fruits et légumes, mûrs et de bonne qualité EST un véritable plaisir gustatif. L’homme est constitué pour se nourrir principalement de fruits bien sucrés ! Nul besoin de renoncer au plaisir de manger, parce qu’on a décidé de manger sainement.

Quant à l’obsession, elle n’est que passagère aussi, lorsqu’on envisage une réforme alimentaire. En effet, il n’est évident pour personne de changer radicalement ses habitudes, vieilles de plusieurs décennies. Donc oui, c’est vrai, on peut penser beaucoup à la nourriture et au contenu de son assiette, au début. Comme toute personne qui se met au régime, quel qu’il soit, d’ailleurs. Dans les premiers temps, ça tourne à l’obsession.

Mais ensuite, il ne faut pas croire qu’un frugivore pense à longueur de journée à ce qu’il mange ou va manger ! Bien se nourrir permet au contraire de se libérer complètement l’esprit, et d’avoir de l’énergie pour VIVRE pleinement sa vie et mener à bien ses projets. Correctement nourri, le corps peut enfin exprimer son plein potentiel. Mais là encore, qui ne l’a pas expérimenté dans son corps et ses cellules pourra difficilement le comprendre et le croire.

Mais à qui profite le crime ?

Non vraiment, ce qui a tendance à m’agacer avec tout ce tapage actuel autour de l’orthorexie, c’est qu’il semblerait que tout soit fait pour que le discrédit soit jeté sur toutes les personnes qui enfin se réveillent, se rebellent et retrouvent leur libre-arbitre.

Pensez-vous que cela soit un hasard ? De plus en plus de monde s’intéresse à la santé, la nourriture, de plus en plus remettent en question la médecine et son approche symptomatique, de plus en plus de vérités émergent, des conférences, des livres, des sites internet, des témoignages se répandent. Ça bouge, en ce moment, c’est indéniable.

Et bam ! Pile à ce moment, « comme par hasard » on nous sort une nouvelle maladie bien mystérieuse mais pas moins dangereuse : l’orthorexie. Je ne peux pas croire que ce ne soit pas justement une réponse à cet éveil des consciences.

Il y a forcément quelqu’un qui tire les ficelles, non ? L’industrie agro-alimentaire et les laboratoires pharmaceutiques, par exemple ?

Alerte, alerte, si trop de gens venaient à ouvrir les yeux sur le monde qui les entoure et à reprendre leur santé et leur alimentation en main, imaginez le manque à gagner ! Plus besoin de médicaments, effondrement des ventes de produits industriels, qui lui-même provoquerait une quasi disparition de toutes les maladies graves de civilisation. Les cabinets médicaux seraient désertés…

Mais quel scénario catastrophe ! Maintenir les gens dans l’ignorance et la maladie, voilà qui est quand même nettement plus rémunérateur !

Où sont les intérêts de voir une population stopper les produits animaux et se nourrir de fruits et de légumes, se libérer des traitements médicaux et retrouver une pleine santé ? Parce que la pleine santé, ce n’est pas seulement le fait de vivre sans maladie. La pleine santé, c’est aussi un état de bien-être physique, émotionnel, social, un état optimal qui permet d’être pleinement à l’écoute de soi et de faire face aux différentes situations de la vie de manière efficace et instinctive. Oui, c’est tout ça, la pleine santé. Cela veut dire aussi des individus LIBRES à tous points de vue.

Allez, je vous prédis que la prochaine maladie mentale grave que l’on nous inventera, ce sera celle de tous ces gens qui, un jour, se rebellent et changent de vie pour réaliser leurs rêves, s’accomplir, quittent le système conventionnel et le « monde du travail » où on leur demande d’être des moutons corvéables à merci. Aujourd’hui, c’est loin d’être la majorité, alors ça ne dérange pas.

Mais ça aussi, ça pourrait être grave et mettre en péril un paquet d’intérêts financiers, si trop de gens reprenaient le contrôle de leur vie et disaient merde au système 😉

La meilleure défense, c’est l’attaque !

Et quelle meilleure stratégie, quand une minorité devient « dangereuse », que de la décrédibiliser, la ridiculiser, voire la faire passer pour MALADE ? L’attaque n’est-elle pas, dans ces cas là, la meilleure défense ?

C’est malheureusement comme ça pour beaucoup de choses, dans notre société. Non seulement, on en est arrivés à avoir des comportements destructeurs et complètement contraires à notre physiologie, à nos propres intérêts d’êtres humains (en terme de sommeil, de rythmes de vie, d’alimentation, de modes de vie sociaux etc.)… mais le pire, c’est qu’on en est arrivés à VALORISER ces comportements, considérant les gens qui ne veulent pas ou plus y adhérer comme ceux qui n’ont rien compris à la vie, qui ne savent pas s’amuser etc.

C’est ainsi que les gens qui ne veulent pas rentrer dans le système au niveau du travail sont  des tire-au-flanc. Ceux qui ne veulent pas d’une vie gérée par les possessions matérielles sont des marginaux. Ceux qui se couchent tôt, sont des vieux. Ceux qui ne boivent pas d’alcool sont des ringards. Ceux qui travaillent bien à l’école ou ont été de bons élèves sont des intello, ou ceux qui font la sieste ou dorment dix heures par nuit sont des faignasses 😛

Alors que mal manger, vivre dans des atmosphères polluées, ingurgiter des substances toxiques, des drogues, des stimulants, vivre des vies de dingues à des rythmes on ne peut plus stressants, être en stimulation permanente (mentale, sonore, sexuelle, émotionnelle), tout ceci est justement ce qui nous détruit et nous fait dégénérer de génération en génération.

Très personnellement, ça ne me fait ni chaud ni froid qu’on puisse me penser orthorexique… mais quand même, si tout ça me fait sourire, je trouve  que ça devient grave. Et tous ces journalistes, sûrement honnêtes et de bonne foi, mais qui se rendent complices de ceux qui tirent réellement les ficelles, afin de faire peur à la majorité avant qu’il ne soit trop tard et qu’elle ne se réveille aussi.

N’ayons pas honte d’aimer suffisamment la vie pour vouloir la vivre pleinement et en pleine santé. N’ayons pas honte d’être attentifs à ce qui va dans le sens de nos meilleurs intérêts, qu’il s’agisse de la santé ou de l’épanouissement personnel !

19 pensées sur “Au secours, je suis devenue ORTHOREXIQUE !

  • 17 mars 2014 à 16 h 21 min
    Permalink

    Encore un article qui tape en plein dans le mille ! J’adoooooore 🙂

    Répondre
    • 17 mars 2014 à 19 h 06 min
      Permalink

      Merci, La Fille Qui Rit ! J’avais peur qu’il soit un peu brouillon 😛

  • 17 mars 2014 à 16 h 27 min
    Permalink

    Super ton article !
    J’avoue que quand j’ai vu cette émission, ça m’a rendu dingue de voir à quel point on était manipulés par les médias de façon à rester dans le  » droit chemin « .
    Merci de remettre les choses à leur place : tous les gens qui essaient de bien manger ne sont pas tous des malades qui font leurs courses la peur au ventre, comme le reportage veut le faire croire.

    Répondre
    • 17 mars 2014 à 19 h 09 min
      Permalink

      Hello Cathy

      Oui « complément d’actualité », je viens d’ailleurs seulement de regarder, je n’avais vu que les premières minutes, qui me paraissaient bien orientées…

      C’est vrai que, de mon côté, non seulement je ne suis pas dans la peur de quoi que ce soit, mais ça ne me pose pas de problème de faire une entorse de temps en temps… Mais ça ne m’empêche pas de continuer à penser que l’alimentation frugivore est l’alimentation idéale pour jouir d’une parfaite santé physique et mentale !

  • 17 mars 2014 à 16 h 39 min
    Permalink

    Bonjour Nathalie et bravo pour ce résumé qui est tout à fait le mien également et qui me fait vibrer au plus haut point. Quel bonheur d’avoir repris ma santé en MAIN, tout comme toi, je me félicite chaque jour et encourage tout à chacun de faire de même et ne plus attendre qu’une « autorité » nous dise comment manger, comment se guérir. Le système actuel est un système où l’on fait régner la peur et lorsque l’on a peur on ne fait rien, on ne prend aucune initiative sans l’accord « de l’autre ». Devenons enfin l’acteur, l’actrice de notre vie….Cordialement Odette.

    PS : il serait capable d’inventer un médicament, voire des lieux de repos pour guérir leur soit disant maladie qui commence par un O….

    Répondre
    • 17 mars 2014 à 19 h 13 min
      Permalink

      Je suis bien d’accord avec toi, Odette ! Toute décision prise sous la peur est souvent un mauvais choix. on dit bien d’ailleurs que la peur est mauvaise conseillère.

      Vraiment , je n’arrive pas à me faire une idée sûre, à savoir si tout ce ci est fait exprès ou si c’est juste l’ignorance et leur propre peur qui les guident et leur fait dire des absurdités ?

      Mais bon, le principal est que NOUS sachions, et que de plus en plus de gens se posent des questions, cherchent, et opèrent des changements qui vont dans le sens de leur santé.

      PS : pour le médicament, ce n’est pas faux hihi D’ailleurs, peut-être que le médicament a existé avant la maladie ?

  • 17 mars 2014 à 17 h 07 min
    Permalink

    C’est dit et c’est bien dit.
    Cet article paraîtra peut-être parano aux yeux de ceux qui ne veulent ni voir ni entendre, mais tout à fait censé pour ceux qui veulent être le berger de leur propre vie et avoir un autre son de cloche afin de se faire leur propre opinion 🙂

    Je suis une espèce de faignasse marginale complètement à côté de ses pompes de clown mais le jour où une maladie portera enfin mon nom, je saurai définitivement pourquoi je suis apparue sur cette fichue planète ^^

    Alors si « Le fou se croit sage et le sage reconnaît lui-même n’être qu’un fou » … disons que les personnes Malades ont la chance de vivre en Harmonie avec leur propres Démons pendant que les gens sains n’ont pas encore compris à quel adversaire ils ont affaire 😉

    La différence entre la tolérance et la connerie, c’est que la première catégorie tendra toujours la main à l’autre quand le besoin se fait sentir, mais jamais l’inverse. Et ça aussi c’est dit !

    Répondre
    • 17 mars 2014 à 19 h 18 min
      Permalink

      disons que les personnes Malades ont la chance de vivre en Harmonie avec leur propres Démons pendant que les gens sains n’ont pas encore compris à quel adversaire ils ont affaire

      D’accord avec toi !
      Je me garde bien de juger ceux qui ne savent pas, ne voient pas, voire ne veulent pas savoir… parce que moi la première, avant d’être malade, je n’aurais très certainement pas eu la volonté de changer quoi que ce soit à mon alimentation, même si on m’avait apporté la preuve par A + B qu’elle était néfaste.
      Quand on n’est pas malade, qu’on ne souffre pas, qu’on n’a a priori pas de symptôme de la « malbouffe », on a beaucoup moins de motivation à changer. Je le comprends parfaitement.

      Par contre, effectivement, je pense aussi qu’une des chances que procure la maladie (à ceux qui veulent bien écouter les messages 😉 ) c’est de permettre de faire des changements salvateurs, qu’on n’aurait pas faits sans maladie avérée. Or, ce n’est pas parce que quelqu’un n’a pas de signe d’une maladie précise, qu’il est en bonne santé.

      Je pense que, du coup, la maladie permet d’avoir, à terme, une bien meilleure santé !

    • 18 mars 2014 à 9 h 40 min
      Permalink

      Cet article paraîtra peut-être parano aux yeux de ceux qui ne veulent ni voir ni entendre

      Je me demande toujours aussi si c’est de la parano, ou si vraiment quelqu’un quelqu’un part tire les ficelles et orchestre tout ça consciemment.

      Dans ce petit extrait de « complément d’enquête » (que je n’avais pas encore regardé avant hier, parce que rien que le début sur les orthorexiques m’avait agacée lol), il est dit :

      Le lobby de l’industrie pharmaceutique a dit au lobby agro-alimentaire et à la grande distribution : « ne change rien à la malbouffe, continuez à faire de la saloperie, vous m’envoyez des clients »
      Plus il y aura de gens malades – et on sait maintenant que les grandes maladies de civilisations viennent de notre alimentation – plus je vends de médicaments.

      Donc maintenant, on a une collusion entre l’industrie pharmaceutique et l’industrie agro-alimentaire pour continuer à faire du profit

      http://youtu.be/XiKjEQKUm9s?t=42m29s

  • 17 mars 2014 à 17 h 18 min
    Permalink

    De plus …
    1/ Non ce n’est pas parce qu’on mange (plus) sain qu’on chercher à « mincir » … !
    2/ Une autre vraie maladie s’appelle CANDIDOSE* … et si les gens prenaient conscience qu’elle est en fait la cause de bons nombres de symptômes qu’on attribue à touuuut un tas d’autres maladies beaucoup plus RENTABLES, en effet c’est toute l’industrie agro-alimentaire et les laboratoires pharmaceutiques (comme tu dis) qui se pètent la gu* … alors SHHUUUT 😉

    * causée notamment pas une alimentation trop grasse et riche en « sucre » et provoque des … envies de sucre !!! Autres conséquences: fatigue, manque d’énergie, infections urinaires, dépression, etc etc etc !

    Shuuut je vous dis 😉

    Répondre
    • 17 mars 2014 à 19 h 20 min
      Permalink

      Encore une fois, je plussois !! 😉

  • 17 mars 2014 à 17 h 38 min
    Permalink

    oh merde ! ch’uis orthorexique ?!…. ah ben flute alors !!! what a news !
    non, sans blague : ce que pensent les médias et les autres, je m’en tape le coquillard ! depuis qq années, j’ai fait pivoter mes voiles et suis sur un autre chemin, bien plus heureux … c’est marrant : je vais de moins en moins chez le médecin ! 😉
    et j’ai embarqué avec moi mari et enfants …. pas contre leur gré, non ! tout simplement en leur expliquant mon point de vue….

    Répondre
    • 17 mars 2014 à 19 h 32 min
      Permalink

      Merde toi aussi, Nataly ? Mais je ne savais pas lol

      Non sérieusement, ce n’est pas ce que pensent les autres ou la case dans laquelle on peut me mettre qui me pose problème non plus. Ce que je voulais souligner, c’est vraiment cette volonté de jeter la pierre à ceux qui prennent une direction différente, pour bien recadrer le troupeau et lui montrer ce qu’il l’attend s’il sort du rang 😉

      c’est marrant : je vais de moins en moins chez le médecin !

      j’ai embarqué avec moi mari et enfants …. pas contre leur gré, non ! tout simplement en leur expliquant mon point de vue….

      Et je suis entièrement d’accord avec toi. Ce n’est d’ailleurs pas en essayant de convaincre les gens contre leur gré, en leur faisant peur ou en les faisant culpabiliser qu’on est convaincant. Le plus souvent, c’est en étant soi-même un exemple, et « la preuve » que ça fonctionne, pour donner envie aux autres d’éventuellement essayer.

      Et sinon, c’est quoi, alors le chemin que tu as pris, si ce n’est pas indiscret ?

  • 18 mars 2014 à 20 h 55 min
    Permalink

    Oh mais j’aaaaaaaaadore ton article ! Alors, soyons tous orthorexiques.

    D’ailleurs, ça existe ça des gens en forme de nos jours ?! 😉

    J’ai l’impression que les mœurs évoluent, qu’il y a un grand raz le bol de toute cette manipulation des grands industriels. A force de mettre n’importe quoi dans leurs plats préparés ils en viennent non seulement à nous écœurer mais à nous rendre malade.

    Et puis ce qu’ils n’ont pas compris, c’est que manger sainement c’est surtout manger du bon, du VRAI BON avec du VRAI GOUT. C’est ça qu’il faut leur dire aux Psys. L’autre jour je suis allée dans une crêperie, j’ai pris une superbe salade composée trop bonne et en dessert une crêpe au sucre que je n’ai même pas appréciée. Quand on commence à changer son alimentation les goûts changent, c’est juste incroyable.

    En tout cas, j’imagine bien tout le monde suivre ce nouveau très beau mouvement en harmonie avec la vie sous toutes ces formes et en premier lieu, avec notre propre vie !

    Répondre
  • 10 mai 2015 à 14 h 19 min
    Permalink

    Bonjour, je découvre votre site internet suite à pas mal de recherches sur l’alimentation en générale et surtout sur cette nouvelle maladie inventée de toute pièce par les industriels… Bref merci pour ce blog… par contre suite à des lectures sur votre choix alimentaire, il me semble avoir lu et vu que vous consommer des oranges, des chips… on trouve tout et son contraire sur internet mais je pense que ce sont des aliments acidifiants et qu’il faudrait justement diminuer leur consommation (les chips surtout) … pour guérir de toute maladie il faudrait un équilibre de plus de 80% alcalin et 20% acide… même si 100% alcalin ne tue pas! De mon coté j’essaie de rétablir l’équilibre acide-base de mon corps car je pense que si je continue dans cette fois je vais tomber plus gravement malade encore…
    Bon courage à vous.

    Répondre
    • 10 mai 2015 à 14 h 58 min
      Permalink

      Bonjour Internaute 😉

      Oui oui, tout à fait pour les chips, je ne prétends absolument pas qu’elles constituent un aliment santé. Disons que, dans une transition, j’ai trouvé meilleur de manger des chips (natures, pas celles qui sont aromatisées à tout un tas de choses) qui, bien que frites etc., ne sont finalement constituées que de pommes de terre, huile et sel. C’est déjà un grand mieux par rapport à ce que je consommais à l’apéro auparavant ! lol

      Mais effectivement, mon objectif est de les supprimer complètement parce qu’en plus, ces petites choses ça rend un peu accro 🙂

      En revanche, selon mes sources (mais je suis d’accord, on trouve tout et son contraire comme informations), les fruits sont tous alcalinisants. Y compris les fruits acides comme le citron, les oranges etc.
      Ils peuvent donc être acides, mais pas acidifiants pour autant… A condition de les consommer bien mûrs et à condition aussi qu’on n’ait pas, soi-même, de problèmes pour métaboliser les acides volatiles des fruits, auquel cas, il y a risque d’acidification effectivement.
      A priori, dans mon cas, je n’ai pas de problèmes avec les oranges.

      De mon coté j’essaie de rétablir l’équilibre acide-base de mon corps car je pense que si je continue dans cette fois je vais tomber plus gravement malade encore…

      Bon courage à vous aussi ! Ça m’intéresserait qu’on échange de temps en temps sur notre évolution 😉
      A bientôt !

    • 10 mai 2015 à 17 h 49 min
      Permalink

      Bonjour,
      oui je suis d’accord avec vous que l’acidité naturelle d’un fruit n’a rien avoir avec son pouvoir acidifiant… en fait il y aurait des exceptions au niveau des fruits et des légumes… certains seraient acidifiants, d’autre alcalinisants, d’autres les deux en même temps (ex le poireau) et l’orange surtout le jus serait acidifiant et non alcalinisant. Manger une orange seule -avec pulpe… et fibres- l’est beaucoup moins car les fibres et la pulpe agiraient au niveau de l’estomac…
      Comme vous je suis d’abord passer au chips, sans autres additifs que le sel… mais comme pour les oranges, la pomme de terre ainsi transformée devient plus acidifiant pour le corps lors de la digestion… qu’une pomme de terre cuite à la vapeur par exemple. Je me dis que pour les chips l’huile utilisée pour les faire frire doit jouer aussi son rôle…
      Bref assez compliqué tout ça mais j’en suis arrivé à la conclusion que s’il y a autant d’affirmations et son contraire sur le net c’est sans doute fait exprès pour que les gens ne s’y retrouvent pas! On a bien inventé cette soit disant maladie alors pondre un peu partout des fausses informations sur internet c’est un jeu d’enfant!
      Pas de problème pour échanger de temps en temps, je repasserai vous lire avec plaisir et discuter avec vous.
      A bientôt alors.

    • 10 mai 2015 à 21 h 50 min
      Permalink

      je me rends compte que j’ai écris trop vite, je ne sais pas si je vais être assez clair… mais je voulais dire que pour certains légumes et fruits cela dépend beaucoup des personnes… comme vous le préciser d’ailleurs… même s’ils sont en grandes majorités alcalinisants pour tout le monde.

  • 11 mai 2015 à 10 h 35 min
    Permalink

    Oui c’est vraiment intéressant tout ça ! Et en même temps, comme on le disait, assez déroutant aussi, parce que quand on commence à approfondir la question, on se met à trouver tout et son contraire et à chaque fois, les théories « se tiennent » tout à fait. Pas facile, parfois, de se faire sa propre opinion sur le sujet de l’alimentation.

    C’est pour ça que, de toute façon, je ne mise pas tout sur l’aspect alimentation, et que je me permets des écarts par rapport à ce que je pense idéal. C’est comme le jeûne : il y a ceux qui ne jurent que par ça… et ceux qui y sont farouchement opposés, avec des arguments qui tiennent la route aussi… alors je ne sais plus trop lol

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *